Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

RAPAA se mobilise contre l’usage des substances psychoactives et les violences faites aux femmes en pleine Covid19

Views: 38

Depuis 2015, l’ONG RAPAA dont l’objectif est la lutte contre toutes les formes d’addiction en particulier l’addiction aux substances psychoactives, saisit l’opportunité que représente la Journée internationale des femmes pour mener des actions de prévention contre l’usage de drogues en relation avec la thématique du genre. Ainsi au cours des années antérieures,  RAPAA a animé des conférences-débats, informé et sensibilisé le grand public à travers des émissions radiotélévisées. L’ONG a aussi témoigné sa solidarité envers les femmes en situation de vulnérabilité.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

En cette année 2021, dans le contexte de la crise sanitaire liée au COVID-19,  le thème retenu pour cette journée internationale du 8 mars  est « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 ». Afin de marquer cette célébration, l’ONG RAPAA a voulu, à travers son programme d’activités, accentuer la sensibilisation sur le lien entre consommation de substances psychoactives et violences physiques et sexuelles subies par les jeunes filles et les femmes en ce temps de COVID-19. 

En effet, la consommation de substances psychoactives (drogues, alcool) peut provoquer chez le consommateur des comportements violents : les substances agissent négativement sur le cerveau de l’usager et réduisent ses capacités de prise de décision, de gestion des émotions et de contrôle de soi. Les violences physiques et verbales, les agressions sexuelles (viols) subies par les femmes sont souvent commises sous l’effet de ces substances.  De même, une femme, se trouvant sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool, est moins capable de se défendre et peut être potentiellement victime de violences sexuelles.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’apparition du COVID-19 a fortement accentué les risques de violences à l’égard des femmes. Les mesures et restrictions prises pour lutter contre la propagation du  virus ont modifié les habitudes et ont eu des répercussions économiques, sociales, psychologiques entrainant désœuvrement, ennui, chômage, dépression… Ces situations de précarité et d’incertitudes ont pu conduire à un usage abusif et non contrôlé des substances psychoactives rendant les femmes et les jeunes filles plus vulnérables aux agressions physiques et  sexuelles.

Ces violences faites aux femmes ont de nombreuses conséquences sur leur santé physique (blessures, invalidité, traumatismes physiques pouvant aller jusqu’à la mort…), sur leur santé mentale (trouble de sommeil, sentiment de honte et de culpabilité, faible estime de soi, état de stress post-traumatique, dépression, tendances suicidaires voire suicides…), sur leur santé sexuelle et de la reproduction (contamination aux IST/VIH, grossesses précoces et/ou non désirées, avortements clandestins, troubles gynécologiques….).

L’édition 2021 de la Journée internationale des femmes a permis à RAPAA d’axer la prévention sur ces problèmes de société. Pour ce faire,  l’ONG RAPAA a mené des actions phares :

Advertisement. Scroll to continue reading.

Une campagne médiatique pour informer le grand public sur le thème « Consommation de substances psychoactives et violences faites aux femmes en ce temps de COVID-19 ». C’est dans ce cadre que les membres de RAPAA ont animé une émission spéciale sur les ondes de la radio Pyramide FM le lundi 08 mars 2021. L’équipe de RAPAA a profité de ce canal pour diffuser des messages clés en direction des auditeurs. RAPAA a également publié des articles dans la presse écrite et en ligne afin de renforcer le plaidoyer auprès des décideurs et de sensibiliser le grand public sur ces phénomènes de société que sont l’usage abusif de substances psychoactives et les violences faites aux femmes.

Une action de soutien et de solidarité envers  les femmes en situation de précarité. RAPAA a fait un don (protections hygiéniques, savons, pagnes du 8 mars) aux femmes détenues à la Prison Civile de Kpalimé où l’ONG est intervenue régulièrement par des activités de prévention et d’accompagnement des détenus notamment des femmes. La pandémie du COVID-19 a rendu la détention plus difficile avec la limitation des visites aux détenus que ce soient celles des familles ou des intervenants extérieurs (ONG, projets…).

{loadmoduleid 214}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ce geste de RAPAA symbolise la solidarité envers toutes les femmes en situation de précarité et de désinsertion. La remise du don au eu lieu le jeudi 11 mars 2021 dans les locaux de la Prison Civile de Kpalimé en présence des responsables pénitenciers.

Le lancement d’un  dépliant intitulé « Consommation de substances psychoactives et pratiques sexuelles à risques ». La cérémonie de lancement de cet outil d’information et de sensibilisation  s’est déroulée le mercredi 17 mars 2021 au siège de l’ONG RAPAA. Cet événement a rassemblé les partenaires techniques ayant participé à la validation du dépliant en février dernier : le Comité National Anti-Drogue (CNAD), la Direction Générale du Genre et de la Promotion de la Femme (DGGPF), le Club Soroptimist Lomé 1 et l’ONG Women in Law and Development in Africa (WILDAF) Togo. La cérémonie a également vu la participation de l’Association Togolaise du Bien-Etre Familial (ATBEF), les réseaux d’ONG : le Réseau des ONG Anti-Drogue (ROAD), le Réseau des ONG VIH et d’autres partenaires techniques et financiers. Les organes de la presse écrite et audio-visuelle ont assuré la couverture médiatique de ce lancement.

La Journée internationale de la femme Edition 2021 aura été pour l’ONG RAPAA l’occasion d’exhorter chacun et plus particulièrement la jeunesse, à plus de vigilance dans la consommation des substances psychoactives. A travers les messages d’information et de sensibilisation diffusés RAPAA a montré l’importance de soutenir les femmes victimes de violences et d’éviter de les stigmatiser et de les marginaliser. Il convient aussi d’encourager ces femmes à consulter un spécialiste. A cet effet, le centre d’écoute de l’ONG RAPAA offre un accompagnement psychosocial avec des services de qualité, gratuits, confidentiels dispensés par des professionnels.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 220}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Santé

Le tabagisme provoque chaque année plus de huit millions de morts. C’est la deuxième cause de décès au niveau mondial. Ainsi dans le but...

Société

Engagée dans la lutte contre la consommation des substances psychoactives, l’ONG RAPAA a toujours profité de la journée internationale des familles célébrée le 15...

Société

Créée en 2013, l’ONG RAPAA vise à réduire le nombre de nouveaux cas d’usagers de substances psychoactives et à accompagner ceux et celles affectés...

Société

L’Ong Recherche action prévention accompagnement des addictions (RAPAA) poursuit son combat contre les substances psychoactives. Prenant en compte l’usage abusif d’alcool, un réel problème...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P