Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

La mairie d’Aflao-Sagbado rejette les accusations de Mother Charity

Views: 45

La commune du Golfe 7 contre-attaque Charity Yawavi Vodjogbe. Citée dans une affaire de litige foncier qui oppose la fondatrice de l’ONG Fondation Secours Universel (FSU) aux sieurs Gnadjiele et Apedo à Lankouvi, la mairie d’Aflao-Sagbado a démonté mercredi les accusations portées  contre elle. Pour Koffi Aimé Djikounou et ses adjoints, les propos tenus le weekend dernier par Mme Vodjogbe via la presse sont diffamatoires. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

En conférence de presse samedi dernier,  Charity Yawaovi Vodjogbe signalait des menaces de mort qui pèsent sur sa personne et les 82 enfants qu’elle a en charge.

La fondatrice de FSU dans le récit des faits accusait le 2è adjoint au maire du Golfe 7, Komlanvi Agboyobor d’avoir envoyé des gros bras  dans son orphelinat sis à Lankouvi pour le violenter à cause d’un litige foncier qui l’oppose à Joie Gnadjiele et Faustin Apedo.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mercredi, une confrontation directe entre l’exécutif du Golfe 7 et les deux parties a eu lieu. Au bout du compte, la mairie a indiqué à la presse que les faits tels qu’ils ont été présentés par Mme Vodjogbe sont erronés et  révèlent un aspect  calomnieux.

L’adjoint au maire Komlanvi  Agboyibor  énormément cité dans le dossier rassure qu’il n’était pas à la maison de Mme Vodjogbe au moment où « l’acte de vandalisme » a été produit. 

« La mairie d’Aflao-Sagbado ne dispose ni de véhicules banalisés, ni de milices  communément appelés gros bras. Nous sommes une autorité et nous sommes même à pied d’œuvre pour décourager ces genres de personnes sur notre ressort territorial », a ajouté, M. Agboyibor.

Sans être autorisée à rentrer dans le fond du dossier, la fondatrice de FSU reconnait avoir diffamé la mairie et s’en est excusée publiquement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Dans ma déclaration, j’avais dit que les gros bras venant de la mairie. Je présente des excuses pour cela.  Parce qu’après la réunion que nous venons d’avoir, le maire et ses collaborateurs m’ont rassuré qu’ils ne reconnaissent pas ces gros bras », a lâché, Mme Vodjogbe.

Quid de  l’affaire ? Elle est  toujours pendante  à la mairie. Koffi Aimé Djikounou, maire du Golfe 7 assure que le dossier est en instance. Il sera géré dans un esprit conciliant, dit-il.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Charity Yawoavi Vodjogbe signale des menaces de mort qui pèsent sur sa vie et celle des 82 enfants orphelins qu’elle a en charge. La...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P