Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: Croisade pour identifier les types d’armes et leurs détenteurs

Views: 13

Le Togo se dote de nouveaux moyens pour renforcer ses  mesures de sécurité en ces temps où les braquages avec les armes deviennent récurrents. Le pays de Faure Gnassingbé a reçu mercredi des machines et lancé le processus de marquage des armes, dans le cadre du projet d’assistance à la sécurité physique et gestion de stocks, marquage et destruction des armes obsolètes et leurs munitions au Togo. Ce projet vise à permettre au Togo de connaître les détenteurs d’armes, les types d’armes et leur usage.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le  matériel  offert au ministère de la sécurité et de la protection civile est composé de 2 unités de commandes, des compresseurs et des appareils de marquages. Le montant total des dons est estimé à 630 mille  dollars environ 373 millions de FCFA financé par le gouvernement du Japon.

Le don s’inscrit dans le cadre du lancement du projet « d’assistance à la sécurité physique et gestion de stocks, marquage et destruction des armes obsolètes et leurs munitions au Togo ».

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Initié par le Centre Régional des  Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC), ce projet  permettra d’accumuler les expériences dans la lutte contre la prolifération et la circulation illicites des armes légères et de petit calibre au Togo.

Le projet à terme vise à doter le Togo d’une logistique capable de mieux gérer les stocks d’armes et munitions, de procéder au marquage d’armes détenues par l’Etat et les personnes privées en vue de permettre au pays d’avoir une maitrise des flux d’armes et munitions en circulation sur le territoire.

« En dehors des armes détenues par la population civile, le marquage concernera aussi la police nationale,  les corps des paramilitaires et les forces de défense » a précisé Damehame Yark, ministre en charge de la sécurité avant d’ajouter que le marquage des armes permet de contrôler les armes, savoir qui a quoi  et qui fait quoi. Car l’armée ce n’est pas un jouet, c’est un objet dangereux qui peut compromettre le développement de notre pays.

Rappelons que de 2014 jusqu’à ce jour 10.030 armes ont été marquées au sein de la population civile. Cependant cela n’empêche pas le Togo d’être confronté ces derniers mois à une recrudescence de braquages qui s’opèrent généralement avec des armes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Sticky Post

Le général de division, Félix Abalo Kadangha reprend du service. Débarqué de la tête des Forces armées togolaises (FAT) il y a peu, l’officier...

International

La protection des biens culturels en cas de conflits armés en Afrique est devenue une préoccupation réelle. Une rencontre s’est ouverte mercredi à Lomé...

Société

La journée internationale de la paix n’est pas passée inaperçue samedi au Togo. A l’occasion, la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des...

International

30 stagiaires  ont reçu jeudi au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix, leur attestation de fin de formation des formateurs de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P