Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Manifestations: Olympio pointe un recul démocratique avec la CNAP

Rich results on Google's SERP when searching for 'manifestation'
Nathaniel Olympio lors d'une manifestation publique de l'opposition à Lomé
Views: 1435

Les manifestations publiques seront-elles plus muselées qu’elles ne le soient actuellement ? A peine les conclusions de la Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP) sont dans le domaine public que les critiques fusent. Appréciant le consensus « obtenu » par les participants aux discussions autour de la plage horaire possible des manifestations, Nathaniel Olympio parle d’un « recul démocratique ».

La loi sur les manifestations publiques en vigueur depuis 2011 permettait des manifestations publiques pacifiques jusqu’à 22h. Suite aux évènements du 19 août 2017 et aux manifestations de la coalition de l’opposition d’alors, le pouvoir togolais a jugé nécessaire de la modifier. Ainsi, les manifestations ne pouvaient se tenir qu’entre 11h et 18h.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Depuis lors, des partis de l’opposition et les défenseurs des droits humains contestent une restriction d’un droit constitutionnel et faisant partie des conventions sur les droits civils et politiques dont l’Etat togolais est partie.

De même, l’organisation des Nations Unies, à travers des rapporteurs spéciaux ont invité le gouvernement à enlever de cette loi, les dispositions qui avaient rendu les manifestations publiques quasi-impossibles dans le pays.

Devant le Comité des droits de l’Homme des Nations Unies fin juin 2021, le gouvernement togolais avait promis une relecture de la loi pour la « déverrouiller ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mais pour des acteurs politiques, la proposition arrêtée par la CNAP au sujet de cette loi va « corser les choses ». En effet, on lit dans les conclusions que les participants aux discussions ont proposé de « modifier la plage horaire des manifestations publiques pacifiques selon la formule « 8h à 10h au lieu de 11h à 18h ».

« C’est à cela qu’à servi ce dialogue ? J’ai beaucoup de mal à croire que les partis d’opposition qui ont participé à la CNAP ont accepté cette disposition qui est qualifié de consensus par les organisateurs, comme l’ensemble des conclusions », s’est offusqué Nathaniel Olympio.

Sur le sujet, il estime que le dialogue politique a accouché d’un « recul démocratique ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les manifestations mais aussi la CENI et le recensement

Le président du Parti des togolais a également émis des réserves au sujet de la composition proposée pour la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette institution sera composée de 17 personnes. Les participants à la CNAP ont proposé qu’elle soit de nature politique avec 7 membres pour la majorité parlementaire (le régime), 7 membres pour l’opposition, 2 membres de la société civile et un membre de l’administration.

« On peut sans se tromper dire que le représentant de l’administration sera nécessairement quelqu’un proche du parti au pouvoir et on peut douter que les deux membres de la société civile seront proches de l’opposition. Sachant que les décisions sont prises à la majorité des voix, peut-on raisonnablement penser que cette répartition constitue une avancée dans la recherche de l’équité ? », a questionné M. Olympio.

Par ailleurs, en lieu et place de la délivrance des actes de naissance aux togolais qui n’en ont pour éliminer l’inscription sur les listes électorales à base de témoignage,  le président du Parti des Togolais souhaite plutôt la délivrance des cartes nationales d’identité.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour lui, l’acte de naissance ne prouve pas la nationalité et n’évitera pas le témoignage pour s’inscrire sur la liste électorale.

image_pdfPrintimage_printPrint
3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Béléki invite les politiques du Togo à l’école ivoirienne - Togo Breaking News

  2. Pingback: Togo: Adjamagbo appelle à de vraies discussions avec Kodjo - Togo Breaking News

  3. Pingback: Après la Guinée, Olympio s’attend à d’autres coups d’Etat - Togo Breaking News

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le gouvernement togolais a commencé à donner suite aux conclusions de la Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP). Jeudi en conseil, il a...

Politique

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) ne regrette pas sa décision de boycotter les travaux de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP)....

Politique

Brigitte Adjamagbo-Johnson et la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) assument le choix du boycott de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Se prononçant sur...

Politique

Au Togo, les élections régionales n’auront plus lieu en 2021 comme projeté initialement. La Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP) qui a pris...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P