Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Kaboua: « le pouvoir doit abandonner le septennat au risque d’embraser le pays »

Views: 51

Le Mouvement des Républicains Centristes (MRC) a dénoncé mercredi un détournement de fonds dans les filières de café et cacao au Togo. C’était à l’occasion d’une conférence de presse au cours de laquelle, le président  s’est également prononcé sur la proposition du parti  au pouvoir de faire passer le mandat présidentiel à 7 ans. Pour l’honorable Abass Kaboua, l’Union pour la République (UNIR) et les commissaires du gouvernement ont intérêt à abandonner ce projet au risque de réveiller les morts.

Advertisement. Scroll to continue reading.

C’est un mauvais souvenir que le MRC fait de l’OPAT qui a été dissout depuis 1996 par le gouvernement togolais. Le parti estime que l’année même de sa fermeture, l’OPAT réalisait un bénéfice de plus de 4 milliards de francs CFA.

Pour substituer cette société, il a été créé des filières « bidon » qui en retour prélèvent au lieu de 10F/Kg, 60F. Le parti cite en exemple l’année 2018 où le Togo avait produit près de 6.000 tonnes de café et 7.000 tonnes de cacao.

Le MRC évoque la nécessité de faire un petit calcul pour se rendre compte de combien les   responsables de ces filières amassent sur le dos des producteurs et explorateurs qui s’appauvrissent de plus en plus.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Les Centristes taxent les responsables de filières de café-cacao de sectes qui souvent font valoir leurs relations avec le haut sommet de l’Etat. Il est temps de voir clair dans la gestion du secteur.

« Nous demandons instamment au gouvernement de faire diligence pour mettre fin à toutes ces filières, d’abord en commettant un audit afin d’arrêter cette pagaille organisée », lit-on dans la déclaration liminaire du parti qui soutient que le Plan National de Développement n’aura aucune chance de réussite avec de tels prédateurs autour de lui.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le calme actuel est un trompe-œil

Réagissant à l’actualité politique relative à la modification de la constitution togolaise, Abass Kaboua a fustigé l’attitude du gouvernement qui a envoyé un autre projet de loi à l’assemblée nationale. Pour lui, en 2017, le projet de loi du gouvernement faisait état d’un mandat quinquennal.

Le député de Danyi a la prémonition selon laquelle, modifier la durée du mandat présidentiel pourrait embraser le Togo. Selon lui le calme qui règne dans le pays actuellement est apparent.

« Il ne faut pas réveiller les morts. Le  pays est mal géré. Les Togolais souffrent et il n’est aucun besoin de déclencher un autre foyer de tension dans le pays… Eyadéma n’a jamais voulu le septennat, il sait bien pourquoi et les conséquences que cela pouvait créer », a ajouté M. Kaboua.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Sport

Frédéric Abass Kaboua pèse ses mots. Il n’y aura plus de violences à Danyi en général et sur les stades en particulier. Là-bas dans...

Sticky Post

Abass Kaboua est coutumier des déclarations tonitruantes sur les opposants togolais depuis que lui-même et sa formation ont pris le parti du pouvoir. Après...

Politique

Fréderic Abass Kaboua a invité mercredi le président réélu, Faure Gnassingbé  à travailler avec des personnes compétentes  de tout bord en vue de relever...

Politique

Aucun des candidats de l’opposition en lice pour la présidentielle de février 2020 au Togo n’inspire confiance à Abass Frederic Kaboua. C’est ce que...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P