Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Crise sociopolitique: le Togo était mort par endroits et vivant ailleurs

Views: 29

Les autorités togolaises ont déployé lundi des militaires, gendarmes et policiers dans les rues de Lomé. Cette fois, ce n’est pas pour empêcher les manifestations de l’opposition mais il s’agissait de prévenir des dérapages pouvant survenir dans le cadre de la journée « Togo Mort » à laquelle la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise a appelé. Le mot d’ordre a été suivi par endroits dans la matinée mais les activités ont repris progressivement dans l’après-midi.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Au vu du constat fait dans les rues de Lomé et au niveau de certains centres commerciaux dans la matinée, il faut noter que la situation mitigée en ce qui concerne le respect du mot d’ordre de l’opposition.

Certains Togolais ont décidé d’observer la journée « Togo Mort » mais d’autres vaquent librement à leurs occupations.

Dans certains quartiers comme Bè, considérés comme bastions de l’opposition, la plupart des boutiques étaient restées fermées et la circulation était timide dans la matinée.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Quelques jeunes avaient brûlé des pneus à Bè et Akodesséwa pour empêcher des usagers qui boycottaient le mot d’ordre de l’opposition de circuler. La situation a été vite maîtrisée par des forces de l’ordre et de sécurité.

{loadmoduleid 210}

Au carrefour Deckon, l’affluence n’était pas celle des grands jours au niveau de ce centre commercial dans la matinée. Mais il faut noter dès le début de l’après-midi, la plupart des boutiques a été ouverte.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Même constat au niveau du Grand marché de Lomé.  Dans le courant de la matinée, des commerçantes et commerçants méfiants avaient plutôt décidé d’observer l’évolution de la situation avant de savoir à quoi s’en tenir. Et dès le début de l’après-midi, les activités ont repris timidement.

Pendant ce temps, des partisans du pouvoir et ceux de l’opposition se livrent une guerre farouche de chiffres et d’appréciations. Si pour les partisans de l’opposition le mot d’ordre a été suivi, les défenseurs du pouvoir de Faure Gnassingbé n’ont vu qu’un échec retentissent.

Les bilans de l’opposition et du gouvernement sont vivement attendus en fin de journée.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Société

Des manifestations populaires sont projetées au Togo à compter de lundi prochain. Le mot d’ordre est lancé par les Femmes Pyramide, un regroupement de...

Politique

Jean-Pierre Fabre a annoncé mercredi que son parti Alliance nationale pour le changement (ANC) a repris le travail de terrain en vue de poursuivre...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P