Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

7 OSC togolaises invitent les facilitateurs à s’investir plus pour la sortie de crise

Views: 26

Les réactions continuent par fuser de partout  à propos du communiqué du 4è round du dialogue inter-togolais. Après les partis politiques, sept (07) organisations de la société civile réagissent sur les dernières discussions et  appellent les Chefs d’Etat de la CEDEAO à s’investir davantage dans la résolution de la crise sociopolitique du Togo. Elles invitent par ailleurs tous les religieux  à porter le Togo dans leurs prières quotidiennes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Selon WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP-Togo et SAAD, il y a une contradiction sur le point de la suppression et de la tenue des élections avant novembre, ce qui entraine chaque partie prenante au dialogue à une interprétation différente.

Elles notent  également que la liste des points inscrits à l’ordre du jour du dialogue n’est pas encore épuisée, telles réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales.

Aussi relèvent-elles que la poursuite du dialogue ou non n’a pas été précisée entrainant un flou dans les esprits des togolais.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Au regard de ces insuffisances, le Groupe des 7 (G7) lance un appel à la  CEDEAO à s’investir encore plus dans la résolution de la crise au Togo.

« Le G7 appelle les Chefs d’Etat de la CEDEAO à mesurer l’ampleur de la situation qui prévaut dans le pays, afin de formuler des recommandations qui permettront la réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles, puis l’organisation d’élections transparentes, crédibles et acceptées par tous. La stabilité de la sous-région dépend inéluctablement de celle du Togo » exhorté un communiqué du G7 sorti mercredi.

Le G7 invite dans le même temps les parties prenantes au dialogue à poursuivre les concertations par tous les moyens afin de parvenir à  un accord historique dans l’intérêt du peuple conformément à la Recommandation  N°6 de la Commission Justice et Réconciliation (CVJR).

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il demande par ailleurs à tous les religieux sur toute l’étendue du territoire à porter le peuple togolais et toute la classe politique dans leurs prières en respect à la première phrase du préambule de la Constitution.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

Société

Une trentaine de responsables des Organisations de la société civile (OSC) et les organisations syndicales se sont réunies mardi et mercredi à Lomé. Ils ont...

Politique

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’est dite favorable à un éventuel dialogue avec le pouvoir en place. Mais à des conditions. Ce regroupement politique...

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P