Connect with us

Hi, what are you looking for?

Coopération

Togo: le Groupe des 5 appelle à un accord sur les réformes et sur le cadre électoral

Views: 44

La crise politique que connaît le Togo depuis 7 mois préoccupe. Elle interpelle davantage depuis la suspension du dialogue enclenché il y a un mois sous l’égide de Nana Akufo-Addo, le Chef de l’Etat ghanéen qui facilite les discussions. Le groupe des 5 salue la facilitation malgré les difficultés qui surgissent et appelle les parties prenantes de la crise à respecter les engagements pris dans le cadre du dialogue et à dépasser les positions de principe afin d’aboutir à un accord pour l’intérêt de tous les togolais.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans un communiqué publié lundi, le Groupe des 5, regroupant la Coordination du Système des Nations-Unis au Togo, la délégation de l’Union Européenne, et les ambassades d’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique et de France au Togo a exprimé sa reconnaissance aux autorités ghanéennes pour leur engagement en faveur du dialogue politique inter-togolais et soutien leurs efforts.

Les Chancelleries composant le groupe des 5 dit constater néanmoins les difficultés auxquelles ce dialogue est confronté depuis plusieurs jours.

Dans ce sens, elles appellent les parties à respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

De même, le groupe des 5 demande au pouvoir et à l’opposition de dépasser les positions de principe et à s’engager sans délai, dans l’intérêt de tous les togolais, dans une discussion de fond sur les questions constitutionnelles et électorales, afin de parvenir à un accord sur les réformes dans le respect de l’Etat de droit et des dispositions légales et constitutionnelles en vigueur.

« La Coordination du Système des Nations-Unis, la délégation de l’Union Européenne, et les ambassades d’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique et de France appellent les parties à parvenir à un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel, afin que les électeurs togolais puissent exprimer un choix dans les élections libres et transparentes », lit-on dans la suite du communiqué.

Pouvoir et opposition togolais sauront se reconnaître à travers les lignes de cette note pour finalement avancer dans les discussions censées aboutir à un accord de sortie de crise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Notons qu’en dehors de la déchirure totale sur la question du retour à la version originelle de la Constitution de 1992, le sujet lié à la descente des militaires à Kparatao en fin février dernier et la nomination des présidents des Commissions électorales locales indépendantes (CELI) cristallisent de nouveau les positions.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

Politique

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’est dite favorable à un éventuel dialogue avec le pouvoir en place. Mais à des conditions. Ce regroupement politique...

Sticky Post

Jean Kissi avait annoncé les couleurs au sortir de la 2e rencontre d’échange entre le gouvernement et les partis politiques. Le Comité d’Action pour...

Politique

Le Groupe de 07 organisations de la Société Civile (G7) vient d’élaborer un document d’analyse relatif à la crise sociopolitique togolaise. Intitulé « Processus...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P