Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: la Coalition de l’opposition rejette les recommandations du Groupe des 5

Views: 44

L’opposition togolaise, spécialement la coalition des 14 partis  ne compte plus se saborder comme ce fut le cas en 2015 en participant aux prochaines échéances électorales  annoncées dans le pays sans  les réformes institutionnelles et constitutionnelles. Selon Nathaniel Olympio, le regroupement des 14 partis politiques s’est assagi grâce aux erreurs du passé et ne jure désormais que par les réformes politiques. Il révèle que la Coalition a déjà rejeté le schéma des élections comme sortie de crise proposé récemment par le Groupe des 5.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Intervenant lundi sur les antennes de nos confrères de Nana Fm, M. Olympio a rappelé les revendications phares de l’opposition togolaise.

Ces revendications, essentiellement relatives aux réformes institutionnelles et constitutionnelles et la révision du cadre électoral excluent toute  idée d’élections. Cette position est unanimement partagée par toutes les formations qui composent  la coalition, selon le Président.

« Je ne suis pas certain qu’il y a un parti de la coalition aujourd’hui qui  puisse sortir du schéma que nous avons établi de ne pas aller aux élections ni au référendum dans les conditions actuelles sans les réformes,  sans la révision du cadre électoral, sans que  les institutions de la République ne soient remises dans un état de fonctionnement démocratique, sans que le cadre électoral ne permette la sérénité et la transparence des résultats », a-t-il dit.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

M. Olympio pense qu’à l’état actuel des choses si un parti de la coalition décide d’aller à une quelconque élection, il payerait les pots cassés. Car si les autres partis frères ne lui demandent pas de compte  la population s’en chargera.

Le Président par intérim du PT révèle par la même occasion que la coalition a déjà martelé au Groupe des 5 (la Délégation de l’Union européenne, de la Coordination du Système des Nations Unies et des Ambassades de la République Fédérale d’Allemagne, de France et des Etats-Unis d’Amérique au Togo), sa décision de ne pas participer aux élections sans les réformes.

« Nous continuons d’affirmer  cette position lorsque  les Ambassadeurs nous ont fortement recommandé d’aller aux élections pour résoudre la crise. L’élection n’est pas la solution à la crise togolaise », a-t-il conclu.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

Politique

Jean-Pierre Fabre a annoncé mercredi que son parti Alliance nationale pour le changement (ANC) a repris le travail de terrain en vue de poursuivre...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P