Connect with us

Hi, what are you looking for?

Justice

Togo: l’OMCT et la FIDH réclament Satchivi au gouvernement

Views: 97

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de  l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la FIDH interpelle au sujet de Foly Satchivi. Alors que le porte-parole du mouvement « En aucun cas » vient d’être condamné par la Cour d’appel à 28 mois de prison dont six avec sursis, l’Observatoire demande à la communauté internationale d’intervenir de toute urgence sur sa situation.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le 10 octobre dernier, la Cour d’appel de Lomé a annulé le jugement rendu en janvier 2019 par le Tribunal correctionnel de Lomé. Dans sa décision, la Cour d’appel reconnait  Foly Satchivi non coupable du délit de « trouble aggravé à l’ordre public » tout en le déclarant coupable « d’apologie des crimes et délits », suite à l’organisation, le 22 août 2018, d’une conférence de presse à Bè-Gakpoto à Lomé sur la feuille de route de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) concernant la crise politique au Togo.

{loadmoduleid 210}

Réagissant lundi à l’audience, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme condamne  la condamnation et la poursuite de la détention  « arbitraire »  de M. Satchivi.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour l’Observatoire, la condamnation de l’étudiant activiste  ne  vise  qu’à sanctionner ses activités pacifiques de défense des droits civils et politiques au Togo. 

A cet effet, il demande à la communauté internationale d’écrire expressément  aux autorités togolaises en leur demandant de garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et le bien-être psychologique de Foly  Satchivi, et procéder à sa libération immédiate et inconditionnelle.

Aussi se  conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 9 décembre 1998, et plus particulièrement à ses articles 1, 5 (b) et 12.2.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rappelons que  Foly  Satchivi a été interpellé par le Service de renseignement et d’investigations (SRI) le 22 août 2018  alors qu’il se rendait à une conférence de presse organisée par le mouvement « En aucun cas ».

Le même jour, le SRI a fouillé sa maison et le bureau de l’organisation « Novation Internationale », où ils ont confisqué du matériel de travail et des t-shirts du mouvement.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Il est l’activiste togolais qui est presque dans tous les combats dont les résultats tardent pour l’heure. Foly Satchivi, ancien président de la Ligue...

Sticky Post

Il était celui qui avait juré publiquement qu’il œuvrera de tout bois pour empêcher la candidature de Faure Gnassingbé pour un 4è mandat. Foly...

Sticky Post

Foly Satchivi est un allié du président national du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD). L’activiste politique a annoncé samedi qu’il...

Politique

Foly Satchivi a accusé jeudi les leaders de l’opposition togolaise d’être responsables de la  situation politique qui prévaut au pays depuis trois décennies. Pour...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P