Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits Divers

Togo: Grande confusion après la mort de 2 présumés braqueurs

Views: 61

Un exploit pour la Police nationale ou une exécution extrajudiciaire ? C’est la question qui taraude les esprits depuis le week-end suite à la mort de 2 jeunes présentés par la Police nationale comme des braqueurs. Selon des faits relatés par le porte-parole de la Police nationale, les 2 victimes seraient des braqueurs filés par des agents et qui auraient perdu la vie dans un échange de tirs. Une version mise en doute par les familles de Dekpo Mlatawo et Semekonawo Koffi dit « cimetière ». Ces familles accusent la Police d’avoir enlevé les 2 jeunes à leurs domiciles pour les exécuter et les présenter comme des braqueurs.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les familles des deux hommes ont fait ces révélations dans des vidéos ayant fait le tour des réseaux sociaux. Des allégations confirmées au Mouvement Martin Luther King (MMLK) et qui rejettent la thèse de la famille.

En effet, le Directeur général de la Police nationale a ameuté les médias tôt le dimanche au sujet des échanges de tirs entre les présumés braqueurs et les forces de sécurité dans la zone de Kagnikope. Selon la version la police, lesdits braqueurs ont été abattus.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mais dans la même journée de dimanche, des vidéos et audios ont envahi les réseaux sociaux indiquant que les présumés ont été interpellés dans leur domicile à Akato Deme et n’ont aucun lien avec les braquages.

Le MMLK avait promis une lumière sur l’affaire et a effectué une visite auprès des familles et des riverains des feux Dekpo Mlatawo et Semekonawo Koffi dit « cimetière ».

« Une délégation des familles des victimes s’est entretenue avec le MMLK. Lors de ces échanges qui se sont déroulés tant au bureau que dans la localité des familles, c’est la consternation et l’indignation auprès de tous. Les familles, les riverains et les populations ont tour à tour précisé qu’il n’y a aucun doute que les deux présumés ont été froidement abattus sur la base des suppositions », indique l’organisation.

Le MMLK précise que les témoins ont martelé que « Dekpo Mlatawo et Semekonawo Koffi dit cimetière, ont été interpellés chez eux » et que « la police a emporté avec les victimes la moto de Dekpo immatriculée BE 5901 RT et non celle qui est placée auprès des victimes ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Autres précisions données, Semekonawo Koffi serait menuisier de profession et Dekpo Mlatawo (25 ans) serait un jeune peintre staffeur.

Le MMLK se demande si la police a été mal renseignée et évoque une possible exécution extrajudiciaire et invite la CNDH à s’autosaisir du dossier.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) alerte sur la prise en otage des togolais au Burkina-Faso. Selon l’organisation de défense des droits humains, ces...

Faits Divers

La gendarmerie nationale a démantelé un nouveau réseau de braquages. Tout est parti d’un forfait effectué le 16 avril dernier à Sanguera avec mort...

Faits Divers

Par les temps qui courent, il ne fait pas bon d’être un malfrat au Togo. Un jeune l’a appris vendredi à ses dépens aux...

Faits Divers

La gendarmerie nationale vient d’arrêter une dizaine de cambrioleurs ainsi que leurs complices. C’est suite à plusieurs plaintes venant d’Adidogomé, Sagbado, Ségbé et leurs...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P