Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: faible mobilisation à la première manifestation de la Coalition

Views: 42

La Coalition des 14 partis de l’opposition était dans les rues de Lomé et de certaines localités en région samedi. Comparativement aux récentes manifestations de ce regroupement, la mobilisation n’était pas au rendez-vous. Brigitte Adjamagbo-Johnson et les autres leaders de la Coalition pointent du doigt le dispositif sécuritaire mis en place par le régime pour dissuader les populations. Cette démobilisation n’inquiète pas Mme Adjamagbo-Johnson qui rassure pour l’obtention des réformes et de l’alternance au plus tard en 2020.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les leaders de la Coalition promettaient de montres manifestations dans les rues samedi pour ainsi lancer un grand mouvement citoyen, à même de prendre la relève du regroupement politique. Mais la mayonnaise n’a visiblement pas pris. Seuls quelques milliers de militants et sympathisants des partis membres de la coalition étaient dans les rues, tant à Lomé qu’en région.

La faute de cette contre-performance, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14 l’impute au dispositif sécuritaire mise en place par le gouvernement et qui aurait dissuadé les citoyens.

« Vous avez pu observer comment on a déployé tout un arsenal pour intimider les populations. Je dirai même que le ministère a mobilisé les forces de l’ordre et l’armée », fait-elle observer.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mme Adjamagbo-Johnson indique que l’intimidation a été également faite dans les autres villes programmées pour ces manifestations.

« On l’a orchestré un peu partout sur le territoire. Ce matin même, on a interdit les manifestations à Tandjouaré. Hier soir à Anié, on a dit qu’il n’y aura pas de manifestation. Tout est déployé pour que les premières manifestations de l’année n’aient aucune ampleur. Mais ça n’enlève strictement rien de l’acte que les Togolais ont massivement posé le 20 décembre et nous pensons que c’est un bon signe qu’ensemble nous arriverons à atteindre les objectifs », a-t-elle ajouté.

Malgré tout, la secrétaire générale de la CDPA croit que « les réformes et l’alternance » seront obtenu en 2020.

Et de s’encourager : « Nous ne sommes pas du tout inquiétés par le fait qu’aujourd’hui il n’y ait pas autant de monde que les autres fois ».

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL) se prononce sur la détention de Jean-Paul Oumolou et d’autres opposants. En conférence de presse mercredi...

Politique

Le préfet du Golfe s’oppose au meeting annoncé par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) pour samedi prochain. Le Commissaire principal de police Kossi...

Société

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient au-devant de la scène. Devenu quasi « aphone » suite aux récentes mesures restrictives édictées par le...

Politique

La loi sur les manifestations publiques, le code électoral et la loi sur la décentralisation et les libertés locales ont connu des retouches. Le...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P