Connect with us

Hi, what are you looking for?

International

Simulation à Lomé pour faire face aux situations d’urgence

Views: 48

L’épidémie de maladie à virus Ebola a touché entre 2014 et 2015 au moins  28 000 personnes en Afrique de l’ouest. Elle a causé la mort à plus de 11 000 personnes et laissé des séquelles sur  plus de 10 000 survivants, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Depuis lors, cette tragédie a suscité un regain d’intérêt pour les questions d’assistance et de préparation pour permettre au continent d’être dorénavant à l’abri d’une quelconque maladie. De ce fait, il se tient depuis mercredi à Lomé et ce pour deux jours un exercice de simulation pour les Etats francophones d’Afrique de l’Ouest.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’activité est initiée par le Bureau des Nations Unies pour les affaires de désarmement (UNDOA) à travers son Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et l’Unité d’appui à l’application (ISU) de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques (CIAB) en collaboration avec la Fondation pour la recherche stratégique (FRS).

Elle est organisée autour de l’article VII de la Convention. Une convention à travers laquelle, les Etats Parties s’engagent à fournir une assistance ou à faciliter l’assistance si un autre Etat Partie est exposé à un danger par suite d’une violation de ladite Convention.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il s’agit donc pour la trentaine d’experts et représentants officiels du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo d’explorer l’opérationnalisation de l’assistance aux victimes en cas d’exposition d’un des pays aux dangers.

« A la lumière des enseignements tirés de la crise Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014 et 2015, les Etats doivent régulièrement mettre à jour leurs systèmes juridiques, moyens, procédures et personnels impliqués dans la prévention des urgences pour faire face aux situations d’urgences en rapport avec les agents biologiques et toxiques » a indiqué Anselme Yabouri, Directeur de l’UNREC.

L’exercice vise aussi à permettre aux participants de formuler des recommandations qui alimenteront les discussions de la réunion d’experts sur l’assistance, la réaction et la préparation prévue pour les 6 et 7 août prochains à Genève.

Rappelons que la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence entre autres des docteurs  Alex Lampalzer, Chef adjoint, Unité d’appui à l’application de la CIAB, et  Jean Pascal Zanders, représentant de la FRS.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

International

La protection des biens culturels en cas de conflits armés en Afrique est devenue une préoccupation réelle. Une rencontre s’est ouverte mercredi à Lomé...

Société

Le Togo se dote de nouveaux moyens pour renforcer ses  mesures de sécurité en ces temps où les braquages avec les armes deviennent récurrents....

International

30 stagiaires  ont reçu jeudi au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix, leur attestation de fin de formation des formateurs de...

International

Les acteurs de maintien de l’ordre en Afrique sont depuis lundi à Lomé au Togo pour la quête de nouvelles techniques pour venir à...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P