Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits Divers

Mort de nombreux togolais à Lagos, les causes du drame

Rich results on Google's SERP when searching for 'Lagos'
Ce qu'il reste de l'immeuble en question
Views: 15458

De nombreux togolais ont trouvé la mort lundi à Lagos (Nigéria) dans l’effondrement d’un immeuble de 21 étages en construction. Le drame s’est produit alors que plusieurs dizaines d’ouvriers étaient concentrés sur le travail dans ce bâtiment.

C’est une nouvelle qui a rendu triste depuis lundi la population nigériane et plusieurs familles togolaises.  Selon les informations relayées par les médias, le drame a fait au moins 6 morts et plusieurs blessés et plusieurs disparus. De même, une trentaine de maçons togolais et nigérians ainsi que 4 ingénieurs et d’autres ouvriers restent toujours coincés sous les décombres.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Depuis, le bilan ne cesse de s’alourdir. Mercredi, on évoque 22 décès confirmés dans l’effondrement. Neuf personnes, tous des hommes, ont été secourues, selon des responsables de l’État de Lagos.

 Le chef chantier, M. Femi, qui était aussi au 18e étage avec certains de ses clients qui voulaient acheter l’immeuble sont également introuvables.

Pour l’instant, les autorités nigérianes ont pris en main cette affaire afin de situer le monde sur la réelle cause. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’Etat de Lagos avait stoppé les travaux

La construction de l’immeuble de grande hauteur a été interrompue plus tôt cette année par les autorités nigérianes après que les inspecteurs ont découvert des « anomalies ». La structure de 21 étages a été bouclée en juin après avoir échoué à répondre aux spécifications structurelles.

Le chef de l’Agence de contrôle des bâtiments de l’État de Lagos, Gbolahan Oki, a déclaré que le développeur avait utilisé des matériaux de qualité inférieure dans la construction.

Un cabinet de conseil, Prowess Engineering Limited, s’est retiré du projet en février 2020, en raison de préoccupations concernant l’intégrité du bâtiment.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La Lagos State Building Control Agency a déclaré quelques heures après l’effondrement que bien que 21 étages aient été construits, seulement 15 avaient été approuvés.

Notons que le bâtiment faisait partie d’un trio, appelé les « 360 Degrees Towers », commandé par et en cours de construction pour Fourscore Homes (nommé dans certaines sources « Fourscore Heights »), une société de développement privée basée au Royaume-Uni et dirigée par le Nigerian Femi Osibona (alias Olufemi Adegoke Osibona).

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

International

Le Nigeria a annoncé des discussions avec quatre pays d’Afrique de l’Ouest pour leur vendre de l’Electricité inutilisée. Parmi ces pays se trouve le...

Economie

Le Togo, le Bénin et le Niger ont un nouvel avocat. Critiquées et attaquées par plusieurs autorités nigérianes au sujet de l’importation de l’énergie...

Faits Divers

4 blessés graves dont un actuellement en soins intensifs ont été enregistré lundi suite à l’écroulement d’un immeuble de 3 étages en construction à...

Economie

La République fédérale du Nigéria a été à l’honneur jeudi à la 16è Foire Internationale de Lomé (16è FIL). La première puissance économique de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P