Connect with us

Hi, what are you looking for?

Médias

Dissémination du nouveau code de presse à Atakpamé

Views: 122

Le  ministère de la communication et des médias met sur le tapis  le nouveau code de la presse togolaise  et ses panneaux. Il forme depuis jeudi à Atakpamé (161 Km de Lomé) une centaine de journalistes sur le sujet. L’initiative vise à aider les professionnels des médias à appréhender davantage les innovations apportées à ce code qui encadre l’exercice du journalisme au Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

La formation d’Atakpamé se tient sur deux jours. Elle se déroule autour du thème « Le nouveau code de la presse et de la communication : enjeux et défis».

Elle fait suite aux nombreuses innovations que le législateur a apportées en début de l’année 2020 à la loi régissant l’activité  journalistique au Togo. A Atakpamé, il s’agit alors de disséminer cet outil qui est toujours méconnu du grand public afin d’amener les intéressés  à le respecter davantage.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La formation est alors axée sur des modules comme les crimes et délits en matière de presse, la transformation des organes de presse en entreprises de presse ou encore l’éthique et la déontologie en journalisme.

« Il (code de la presse, NDLR) est  toujours nouveau dans ce sens où, premièrement, les dispositions transitoires dont il est assorti sont encore d’actualité, et deuxièmement, la vulgarisation de son contenu reste insuffisante », a déclaré Dr Kossi Tinaka, secrétaire général du ministère en charge de la communication.

Pour le représentant du Prof Akodah Ayewouadan, ministre de la communication et des médias, le nouveau code de la presse a pour but ultime de renforcer les médias ainsi que leur accès à l’information, pour permettre au public de reconnaître, valoriser, voire défendre le journalisme.

{loadmoduleid 214}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Notons qu’au cours de la période qui a suivi l’adoption du nouveau texte, la Haute Autorité de l’Audio-visuel et de la Communication (HAAC) a déploré  des infractions par voie de presse, des manquements et dérives graves et des attaques diffamatoires.

Ceci a engendré des condamnations en justice pour certains et pour d’autres, le retrait pur et simple de leur récépissé.

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Togo n’a pas encore de sénat. Mais il semblerait qu’il a déjà des sénateurs, toutes analyses faites de la dernière sortie de l’Alliance...

Santé

Au Togo, les agents de santé sont dans une démarche d’autocritique. Sur l’initiative du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot), ils ont...

Médias

La radio Zéphyr a récompensé jeudi les lauréats de la 19e édition du concours Viva Holidays. Un programme ludique et didactique qui offre l’opportunité...

Santé

La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) a invité mercredi le gouvernement à rendre le test PCR obligatoire plutôt que le vaccin. L’organisation conteste...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P