Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Des leaders de la Coalition en renfort à Nicodème Habia

Views: 56

Nicodème Habia reçoit le renfort de ses collègues leaders de la  coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise à l’Ambassade des Etats Unies d’Amérique au Togo. En grève de faim depuis lundi devant les locaux de l’Ambassade, le président du parti Les Démocrates vient d’être rejoint par une délégation du groupe des 14 conduite par sa coordinatrice. Ensemble ils réclament la libération sans conditions des détenus politiques et l’opérationnalisation des réformes politiques notamment.

Advertisement. Scroll to continue reading.

C’est lundi que Nicodème Habia a entamé une grève de la faim de deux jours devant les locaux de l’Ambassade des Etats-Unis pour exiger la libération des détenus de la société civile  et politique et le  respect de la feuille de route de la CEDEAO par le gouvernement.

L’ancien député de l’UFC dit avoir choisi l’Ambassade des USA pour son action pour que sa voix puisse être portée au Président Donald Trump afin qu’il vienne en aide aux Togolais dans la lutte pour l’alternance politique.

Il a été rejoint mardi par une délégation de cinq (5) personnes de la  C14 composée entre autres de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson de la CDPA, Jean Pierre Fabre de l’ANC et d’Aimé Tchaboré Gogué d’ADDI.

Advertisement. Scroll to continue reading.

M. Habia et ses collègues, en dehors de la libération des prisonniers politiques, revendiquent l’annulation des actes posés par l’actuelle CENI. Il est question pour les grévistes de voir le processus électoral être renforcé pour une participation inclusive de l’ensemble des acteurs politiques.

{loadmoduleid 210}

Ils exigent dans le même temps la refonte du fichier électoral, le redécoupage électoral et la supervision des experts internationaux désignés par la CEDEAO.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Détenus pour des affaires de droit commun

Parmi les prisonniers politiques que réclament M. Habia et la délégation de la C14 se trouvent les sieurs Eza et Kokodoko du Mouvement NUBUEKE, Assiba Johnson du REJADD et Foly Satchivi du Mouvement En aucun Cas.

Un peu comme une réponse avant l’heure sur cette question des personnes détenues, la Secrétaire d’Etat en charge des droits de l’homme a indiqué que les membres du mouvement Nubueke et Foly Satchivi ne sont pas  détenues pour leur opinion publique mais plutôt pour des délits de droit commun.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ces noms cités ne sont pas arrêtés pour leur opinion politique. C’est pour des affaires de droit commun. Et  les affaires sont  pendantes devant les juridictions » a démêlé mardi Nakpa Polo à l’ouverture d’un atelier des formateurs des défenseurs des droits de l’Homme, organisé par le CACIT.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Politique

Jean-Pierre Fabre a annoncé mercredi que son parti Alliance nationale pour le changement (ANC) a repris le travail de terrain en vue de poursuivre...

Politique

La Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP) est au centre des attentions. Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) avait...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P