Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

D’anciennes plantations de caféiers reprennent vie grâce au PASA

Views: 30

Le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) ne cesse d’impacter tous les sous-secteurs agricoles togolais de par ses stratégies de production. Ce piloté par le ministère de l’agriculture a permis de remonter le niveau de production du Café à l’heure actuelle. Avec le concours de l’Union Technique de Café Cacao (UTCC), le PASA a favorisé l’opération de recépage de vieilles plantations de caféiers.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le but de cette opération est de relancer la production nationale de café grâce au soutien spécifique d’une opération d’appui à la coupe des vieilles exploitations familiales de caféiers.

Selon le ministère de l’agriculture, cette opération de recépage de vieilles plantations de caféiers est une expérience réussie qui a permis de redonner une nouvelle capacité productive à 8 714 ha de caféiers au Togo.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Quant aux collectes de sonnées au travers du Système Permanent d’Enquête (SPE), sur 5 ans, elle aura contribué à l’accroissement de la production nationale de café de 95%, soit un passage de 10 950 tonnes en 2013-2014 à 21 316 tonnes en 2019-2020.

Cette méthode de recépage est une technique de régénération des vergers de caféiers. Les autorités concernées expliquent que cela se fait à travers la coupe périodique des tiges orthotropes peu productives sur un pied de caféier, afin de lui permettre de sortir de nouveaux rejets plus vigoureux et aptes à apporter de nouvelles tiges plagiotropes plus productives.

« Pour réussir le recépage de caféier, il faut suivre un certain nombre de recommandations techniques dont le choix de la plantation à recéper, la préparation pour le recépage, la technique de coupe des tiges et la conduite du verger après la coupe des tiges », ont-ils expliqué.

Le PASA a apporté une assistance technique et matériel (kit de recépage) efficace à tout producteur ayant accepté de couper son vieux caféier dégradé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Parlant du « kit de recépage », pour un hectare de caféiers recépée, il a été prévu de fournir au producteur 200 kg d’engrais NPK 20 10 10 dont 100 kg en subvention et 100 kg qui devront être payés au comptant par l’exploitant comme sa participation à l’opération, versé sur un compte dédié.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

Le Togo se révèle comme l’un des pays où l’activité économique principale est l’agriculture. Ses produits agricoles sont mondialement classés parmi les meilleurs en...

Economie

Les 3 dernières années, le gouvernement togolais a multiplié des initiatives pour le développement de l’agriculture. On a noté la mise en place de...

Economie

Le  gouvernement togolais annonce la privatisation du  Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA SA).  Un projet de décret autorisant la cession au secteur privé...

Société

L’agence en charge de la sécurité alimentaire (ANSAT), annonce des ventes de produits céréaliers. La décision prise par Ouro-koura Agadazi et ses collaborateurs fait...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P