Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Ce que Esso-Boko a dit à Akufo-Addo sur la crise togolaise

Views: 24

Il n’a pas de parti politique ni une association ou mouvement politique mais il reste aussi influent dans le landerneau politique togolais. François Akila Esso-Boko, ancien ministre togolais de l’intérieur qui n’avait pas hésité à démissionner en 2005 dénonçant un carnage en préparation, s’implique dans la résolution de la crise politique en cours au Togo. Celui qui est devenu avocat au barreau de Paris s’est entretenu mardi avec le président ghanéen, Nana Akufo-Addo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Alors que trois des leaders de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise sont à Paris pour discuter des préalables du dialogue avec le Président en exercice de l’Union Africaine (UA),  François Akila Esso-Boko est allé à  Londres  où il a rencontré Nana Akufo-Addo, le médiateur de la crise togolaise. M. Boko est  parti entre autres  encourager le Président ghanéen à poursuivre ses efforts  pour la réussite de sa mission.

Dans un communiqué publié à la sortie de son entretien avec le Président ghanéen, François Esso-Boko indique qu’il s’était agi pour lui de  renouveler sa gratitude et sa confiance à celui qui a été mandaté par ses pairs de la CEDEAO pour jouer le rôle de la crise togolaise.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’avocat au barreau de Paris dit également avoir encouragé le leader ghanéen à poursuivre ses efforts de médiation en vue de convaincre l’ensemble des parties prenantes pour aller vers un dialogue structuré, sincère qui débouche sur des solutions durables susceptibles de sortir définitivement le Togo de sa récurrente crise, de soulager les souffrances des populations et de sauvegarder la paix, la sécurité et la stabilité sous régionale.

Parallèlement,  Tikpi Atchadam, Président national du Parti National Panafricain (PNP), Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Présidente du Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) et Jean Pierre Fabre,  Chef de file de l’opposition sont à  Paris sur demande d’Alpha Conde.

Pour l’heure,  les conclusions des discussions entre le Président de l’Union Africaine et les leaders politiques de l’opposition sont toujours attendues.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Sticky Post

Le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo appelle à une élection présidentielle apaisée au Togo. Le Co-facilitateur de la CEDEAO pour la résolution de la crise...

International

Le gouvernement ghanéen a annoncé mardi avoir déjoué un coup d’Etat. Selon le ministre ghanéen de l’information, le complot visait la présidence et allait...

Coopération

Le ministre de la sécurité nationale du Ghana a séjourné lundi à Lomé. Albert Kan-Dapaah a été reçu en audience par le Chef de...

Politique

Facilitateur dès le déclenchement de la situation togolaise avant d’être rejoint par Alpha Condé, Nana Akufo-Addo connaît bien les causes de la crise politique...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P