Connect with us

Hi, what are you looking for?

Médias

Arimiyao Tchagnao travaille pour une presse togolaise « responsable »

Views: 80

Arimiyao Tchagnao affiche ses ambitions à la tête du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP). Elu il y a seulement quelques semaines pour présider les destinées de cette organisation professionnelle, Arimiyao Tchagnao compte aider les journalistes à se réapproprier les fondamentaux du métier. Une rencontre a été organisée dans ce sens le week-end dernier à Kpalimé. Les participants ont été outillés sur les responsabilités du journaliste en période de crise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le week-end dernier, le nouveau du Conapp a rassemblé à Kpalimé une cinquantaine de patrons de presse pour le compte d’un atelier consacré au rôle des journalistes en période post-crise. La rencontre s’est déroulée sous le thème : « Le journaliste en période post-crise, quelle contribution des médias pour un retour à la normale ».

La rencontre de deux jours a été l’occasion pour les participants d’échanger avec les conférenciers  sur le comportement du journaliste en période post-crise.

Pour le président du CONAPP, la démarche vise à permettre aux journalistes de se réapproprier les fondamentaux du métier, rappeler les règles éthiques et déontologiques de la profession.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« L’objectif est également d’outiller les médias sur leurs responsabilités pendant et après une crise et d’appeler les médias à plus de responsabilité au cours de ces périodes », a indiqué Arimiyao Tchagnao.

{loadmoduleid 210}

Plusieurs thèmes ont été développés à savoir : Regards croisés entre normes et pratiques du journalisme ; historique du rôle des médias dans les situations de crise : cas du Togo ; puis le rôle et responsabilité du journaliste en période de crise et en période post-crise.

Les questions de la régulation, de l’autorégulation et de l’autocensure pour un journalisme responsable ont été également évoquées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Présent à la rencontre, Benjamin Agbéka, le représentant de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a saluée l’initiative. Pour M. Agbéka, outre ses rôles d’information, de formation, d’éducation et de divertissement, la presse doit également se positionner en arbitre et en défenseur du droit et de la concorde nationale.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Comment utiliser les TICs au service de la démocratie ? La question était au centre d’une sensibilisation organisée jeudi à l’endroit des professionnels des...

Médias

L’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT) a réuni jeudi à Lomé les magistrats, les forces de sécurités et les journalistes. La rencontre a...

Médias

Le Patronat de la presse togolaise (PPT) a condamné mardi la suspension du journal The Guardian et son Directeur de Publication, Ambroise KPONDZO par...

Médias

La radio Zéphyr a récompensé jeudi les lauréats de la 19e édition du concours Viva Holidays. Un programme ludique et didactique qui offre l’opportunité...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P