Connect with us

Hi, what are you looking for?

International

Afghanistan: le Togo et d’autres pays appellent au calme

Rich results on Google's SERP when searching for 'Afghanistan'
Des talibans dans les rues de Kaboul
Views: 1920

Le Togo s’associe aux efforts en cours pour une résolution pacifique de la crise socio-politique qui sévit actuellement en Afghanistan. Le pays de Faure Gnassingbé appelle à une évacuation pacifique de tous les ressortissants étrangers présents sur le sol afghan. Il réagit ainsi aux côtés de 8 autres pays africains après la victoire des Talibans.

C’est une étape d’une guerre qui a retenu l’attention du monde entier dimanche. Les combattants talibans sont entrés dans Kaboul et se sont emparés du palais présidentiel.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le président Ashraf Ghani, en fuite à l’étranger, a reconnu : « Les talibans ont gagné ». Presque 20 ans après avoir été chassés du pouvoir, la victoire militaire des talibans est totale.

Il dit avoir fui son pays pour éviter « un bain de sang ». « Les talibans ont gagné (…) et sont à présent responsables de l’honneur, de la possession et de l’auto-préservation de leur pays », a-t-il ajouté dans un message sur Facebook dimanche dans la soirée.

Le président Ghani – qui n’a pas précisé où il était parti, mais qui se trouverait au Tadjikistan selon le groupe de médias afghan Tolo –, s’est déclaré convaincu que « d’innombrables patriotes auraient été tués et que Kaboul aurait été détruite » s’il était resté en Afghanistan.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le sort des ressortissants étrangers en Afghanistan

Suite à la déclaration du président déchu, des réactions ont commencé par fuser de partout. Près de 60 nations y compris le Togo ont signé une déclaration conjointe sur la situation en Afghanistan.

« Compte tenu de la détérioration de la situation sécuritaire, nous soutenons, travaillons à sécuriser et appelons toutes les parties à respecter et à faciliter le départ sûr et ordonné des ressortissants étrangers et des Afghans qui souhaitent quitter le pays », ont-ils dit.

Ils ajoutent « Les Afghans et les citoyens internationaux qui souhaitent partir doivent être autorisés à le faire ; les routes, les aéroports et les postes frontaliers doivent rester ouverts et le calme doit être maintenu…Le peuple afghan mérite de vivre dans la sûreté, la sécurité et la dignité. Nous, au sein de la communauté internationale, sommes prêts à les aider ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le document du Togo et les siens soutient que ceux qui occupent des postes de pouvoir et d’autorité à travers l’Afghanistan portent la responsabilité et l’obligation de rendre compte de la protection de la vie humaine et des biens, et du rétablissement immédiat de la sécurité et de l’ordre civil.

Outre le Togo, la déclaration est signée par le Burkina Faso, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Libéria, le Niger, la Sierra Leone et l’Ouganda dans la zone en Afrique.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P