Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Adjamagbo: ‘les recommandations de la Cedeao doivent obtenir l’adhésion du peuple togolais’

Views: 77

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo est-il fatigué de la crise togolaise au point de rendre le tablier pendant que le dialogue qu’il a la responsabilité de faciliter peine à aboutir ? La question est posée depuis le milieu de la semaine dernière. A la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, on estime qu’il n’en est rien. La coordinatrice de ce regroupement politique, Brigitte Adjamagbo-Johnson pense que le président ghanéen est de bonne foi pour aider les togolais à sortir de la crise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Il ne peut pas se payer ce luxe-là de se fatiguer du Togo… Jusqu’à nouvel ordre, le facilitateur, il est de bonne foi, nous le créditons de cela », a déclaré dimanche Mme Adjamagbo-Johnson au micro de Radio Pyramide.

Pour la Secrétaire générale de la CDPA, la situation actuelle est due au fait que et l’opposition togolaise et le facilitateur soient en face des « gens qui ne pensent qu’à eux-mêmes »

La semaine dernière, des responsables de la Coalition de l’opposition s’organisaient pour se rendre chez le facilitateur. Mais pour raison de calendrier du président ghanéen, la rencontre a été repoussée.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Brigitte Adjamagbo-Johnson annonce qu’une nouvelle rencontre est en cours de programmation avec Nana Akufo-Addo et pourrait se tenir dans les prochains jours au sujet du dialogue

« Nous allons rencontrer le facilitateur ghanéen et nous allons chercher à savoir si le dialogue nous permettra de régler la crise ou pas », a-t-elle ajouté.

De même, la coordinatrice de la Coalition souligne la nécessité pour l’opposition et les togolais de rester déterminés, invite les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et le guinéen, Alpha Condé, de s’assurer que les recommandations qu’ils formulent obtiennent l’adhésion des populations togolaises.

« … Si jamais les recommandations des facilitateurs désignés par la CEDEAO ne rencontraient pas l’assentiment des Togolais, ces derniers n’hésiteront pas à reprendre la lutte au travers des manifestations de rue », a assuré l’ancienne candidate à la présidence togolaise.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rich results on Google's SERP when searching for 'NK Costume'
Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Des acteurs politiques togolais ont tenu vendredi à Lomé la première séance du Cadre permanent de concertation (CPC). Rencontre présidée par le ministre de...

Politique

Au Togo, un cadre permanent de concertation s’ouvre entre les acteurs politiques ce vendredi 21 janvier. Payadowa Boukpessi, le ministre de l’Administration territoriale, de...

Politique

Dans son message de nouvel an, Jean-Pierre Fabre s’en était vertement pris à ses collègues de l’opposition. Le leader de l’Alliance nationale pour le...

Politique

Mgr Nicodème Barrigah-Benissan prie pour que l’année 2022 porte pour les togolais la marque d’une paix véritable, vécue dans la cohésion nationale, le bien-être...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P