Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Pour le CJD, il n’y a que des élections pour sortir le Togo de la crise

Views: 14

Le Collectif des jeunes pour le développement (CJD) et ses partenaires membres du Collectif des Organisations de la Société civile pour une diplomatie non-gouvernementale ont salué le week-end dernier le retour de l’apaisement au Togo. Au cours d’une conférence tenue à Lomé, ils ont appelé les autorités togolaises à organiser les élections dans les délais constitutionnels.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour le CJD et ses partenaires, la paix est de retour au Togo et le pays renoue avec la croissance économique. Pour cette organisation, la confiance renaît et les investisseurs tournent à nouveau leur regard vers le Togo grâce aux efforts des autorités togolaises.

Orphée Adom, le vice-président du CJD indique qu’en octobre dernier, les Nations Unies ont appelé les acteurs politiques togolais à aller au référendum pour laisser le peuple togolais s’exprimer sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Il rappelle également que le président français, Emmanuel Macron avait appelé les togolais à aller aux urnes.

« Le Collectif des jeunes pour le développement exprime toute sa gratitude au G5 et à toute la communication internationale pour son soutien indéfectible dans la résolution définitive de la situation sociopolitique difficile que connaît le Togo depuis un moment », a déclaré M. Adom.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le CJD a aussi salué les présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée pour leur engagement aux côtés du Togo. Mais l’organisation et ses partenaires font remarquer que le dialogue entamé le 19 février 2018 semble au point mort. Elle avance pour ce faire que le problème togolais ne peut définitivement trouver sa solution que dans les urnes.

« Le droit qui régit le Togo oblige les togolais à aller aux élections en cette année 2018. Que faut-il attendre encore ? Pourquoi vouloir choisir délibérément perdre du temps et prendre le risque de créer un vide juridique dont les conséquences seront imprévisibles ? », s’est demandé le CJD dans sa déclaration ayant fait l’objet de la conférence de presse.

En somme, l’organisation demande aux autorités togolaise d’accélérer les processus électoraux afin que le référendum, les élections locales et législatives se tiennent dans les délais légaux.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Diaspora

L’apothéose de la 3e édition du Mois de la diaspora africaine constructive s’est tenue samedi dernier à Dubaï. Placée sous le thème : «...

Société

Le  cadre des Jeunes  Entrepreneurs, Artistes et Fonctionnaire du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJEAF-CJD) a  salué lundi à Lomé la tenue du...

Diaspora

Le Comité d’orientation et de supervision de la Maison du Savoir et des Opportunités  (MSO) s’est réuni lundi à Lomé. L’organe chargé de superviser...

Diaspora

La 2ème édition du Mois de la diaspora africaine constructive s’est ouverte jeudi à Lomé. Organisée par le Collectif des jeunes pour le développement...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P