Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Torture: l’OMCT invite le Togo à s’engager

Views: 10

Gerald Staberock clash le Togo sur la question de la torture. Le secrétaire général de l’Organisation mondiale l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a estimé mercredi à Genève à l’occasion de la  67è session du Comité contre la torture que des efforts restent encore à faire pour l’éradication de la Torture au Togo. Pour M. Staberock, les conditions de détention et la surpopulation carcérale dans le pays s’assimilent à de graves cas de torture.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le Togo fait partie des Etats qui ont ratifié la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Cependant 32 ans après la  signature d’une telle convention  d’énormes défis restent encore à relever.

Par exemple, le projet du code de procédure pénal qui devrait permettre  de savoir comment est-ce qu’un suspect est appréhendé et quelles sont les étapes qui sont suivies jusqu’à son incarcération et son inculpation n’est toujours pas  adopté.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Conséquence, la torture physique voire psychologique reste d’actualité dans les 13 prisons au Togo.  Gerald Staberock  l’a confirmé à l’ouverture des travaux de  la  67è session du Comité contre la torture qui se tient du 25 au 30 juillet prochains à Genève en Suisse. Il affirme avoir été marqué par les maisons d’arrêt au Togo lors d’une tournée faite dans plus de 50 pays.

« Ce que j’ai vu au  dans les prisons au Togo n’est pas acceptable. C’est un système à mon sens qui est en faillite. Il y a une surpopulation extraordinaire, 80% sont en détention depuis plusieurs années sans jugement. Les conditions que j’ai vues constituent les traitements inhumains et dégradants qui sont aussi prohibées par la Convention contre la Torture » a déploré le secrétaire général de l’OMCT.

Pour lui, il importe de renforcer les capacités des hommes de médias et des  défenseurs des droits humains pour soutenir la lutte locale contre la torture. Car la torture fait mal aux sociétés. Elle  fait des victimes éternelles et ne restaure  guère un Etat de droit.

« La torture ne nous donne pas la sécurité, elle empêche le développement de nos pays. Ça créé des conflits et porte entorse à l’Etat de droit. Ce que nous ne souhaitons pas pour le Togo », a-t-il ajouté.

Rappelons que le Togo présente vendredi dans le cadre de cette session organisée par l’OMCT  son  rapport sur la lutte contre la torture.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Justice

Des acteurs du système judiciaire renforcent les capacités sur la protection des enfants en conflit avec la loi. Ils définissent également de meilleures stratégies...

Société

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a observé samedi à Lomé la 5è édition de la Nuit des Droits de l’Homme...

Société

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) recentre le débat sur la violation des droits de l’homme au Togo en période de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P