Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: Yark prophétise la fin des leaders de la Coalition et prévient

Views: 47

Le ministre togolais de la sécurité s’est prononcé jeudi sur la sécurisation des prochaines élections législatives. Pour Damehame Yark, la Force sécurité élection (FOSE) 2018 est prête à accompagner la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à tenir les élections législatives le 20 décembre prochain. Le général Yark qui prédit une fin de carrière pour les leaders de la Coalition de l’opposition, prévient ceux qui tenteront d’empêcher la tenue de ces élections.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Damehame Yark et ses éléments sont prêts pour la sécurisation des élections législatives prévues par les autorités togolaises pour le 20 décembre. Et alors que les leaders de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition ne cessent de déclarer que ces élections n’auront pas lieu, le ministre de la sécurité de Faure Gnassingbé déclare qu’il n’y aura pas de pardon pour « ceux qui se mettraient au travers de ces élections ».

Intervenant jeudi sur Radio Victoire, il a expliqué que « le boycott est un choix démocratique ». Par contre, le général de brigade n’imagine pas « par quel moyen ceux qui veulent empêcher les élections le feront ».

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Damehame Yark invite la jeunesse togolaise à réfléchir par 2 fois avant de s’engager dans ce qu’on lui dit de faire. Le ministre demande aux jeunes togolais de ne pas suivre les leaders de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition « qui sont certainement en fin de carrière politique ».

« L’avenir, comme on le dit, c’est la jeunesse… Les gens ont décidé de rester à la maison malgré les chances qui leur ont été données de participer au recensement. Ils ont encouragé les gens à ne pas se faire recenser disant que le vrai recensement arrive. Par quelle alchimie ce recensement va arriver ? », s’est-il questionné.

Le ministre de la sécurité et de protection civile accuse la coalition des 14 partis politiques de l’opposition d’avoir raconté des contre-vérités au sujet de la réunion de concertation que le président guinéen, Alpha Condé, facilitateur de la crise politique togolaise, a eue du 3 au 6 novembre derniers à Conakry avec les protagonistes de la crise.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Au Togo, les accidents de circulation continuent de faire un ravage.  Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane...

Tech & Web

Le gouvernement togolais a de quoi renforcer le cadre juridique des transactions électroniques et de la cybersécurité. L’assemblée nationale a voté mardi à l’unanimité...

Société

La commission nationale anti-drogue (CNAD) a incinéré lundi à Lomé des drogues dont la cocaïne et médicaments illégaux saisis. L’opération rentre dans le cadre...

Coopération

Damehame Yark a achevé jeudi dernier son séjour turc et a regagné Lomé. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile qui...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P