Connect with us

Hi, what are you looking for?

Coopération

Togo: Macron favorable à l’alternance mais ne dira pas à Gnassingbé de partir

Views: 36

Des togolais de la diaspora ne cessent d’interpeller le président français, Emmanuel Macron au sujet de la crise politique que traverse le Togo depuis bientôt dix (10) mois. Encore sollicité en marge du sommet du G7 qui se déroule à Montréal au Canada, Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à une alternance mais aussi à l’organisation des élections pour permettre aux togolais de s’exprimer. Toutefois, le chef de l’Etat français ne demandera pas à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir parce que respectant la souveraineté du Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Emmanuel Macron a été interpellé jeudi après sa rencontre avec le Premier Ministre canadien, Philippe Couillard à Montréal. Des togolais présents sur les lieux lui ont demandé de venir à l’aide au peuple togolais dans ses revendications légitimes

« Il y a une démarche qui est lancée par l’Union Africaine pour qu’il y ait des élections libres et que la Constitution soit respectée. […] que la Constitution inscrive la limitation des mandats dans le temps, que le peuple puisse s’exprimer et procéder à une transition démocratique », a répondu M. Macron tout comme les autres fois où il s’est exprimé sur la question.

Evoquant la question du retour de la Constitution de 1992, le président français affirme également être favorable à ce qu’il y ait une alternance au Togo. Il estime ainsi que ce qui est demandé par l’Union Africaine,  c’est qu’il puisse y avoir alternance et qu’il soutient cette demande.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mais Emmanuel Macron ne compte pas tomber dans des pratiques d’un autre âge où c’est la France qui veuille expliquer à un pays ce qu’il doit faire.

Le président français affirme alors que la France ne va pas demander à Faure Gnassingbe de quitter le pouvoir. Il assure que depuis le début de la crise, la France agit de manière cohérente tout en respectant la souveraineté de chacun des États aux côtés de l’Union Africaine.

« Je ne répéterai pas les erreurs du passé… le temps où la France veuille s’expliquer à un président africain qu’il faut partir ou qu’il faut faire ceci ou cela dans son pays est révolu », a-t-il ajouté avant de préciser qu’il faut des élections pour permettre à la majorité des togolais de s’exprimer librement dans les urnes.

Emmanuel Macron, qui dit soutenir la nécessité de la limitation du nombre de mandats pour qu’il y ait une alternance, avance qu’il n’a jamais reçu Faure Gnassingbe en visite bilatéral et ne s’est jamais rendu au Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

International

Emmanuel Macron est dans tous ses états. Le président français condamne avec la dernière rigueur  le nouveau coup d’Etat perpétré au Mali contre les...

Opinions

Après avoir plaidé pour une annulation massive de la dette africaine en cette période de crise sanitaire, le président français Emmanuel Macron revêt le...

Politique

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’est dite favorable à un éventuel dialogue avec le pouvoir en place. Mais à des conditions. Ce regroupement politique...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P