Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: Dapaong en ébullition après la mort d’un jeune

Views: 186

De violents heurts se sont déclenchés mercredi à Dapaong (650 km de Lomé) entre les forces de l’ordre et de sécurité et des civiles notamment des Zémidjan. Ces heurts se sont exacerbés jeudi après la mort dans la nuit de mercredi d’un conducteur de Taxi-moto suite à une descente policière. Des courses-poursuites sont enregistrées depuis le matin dans la ville. Des sources déplorent plusieurs blessés dans une situation de confusion.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En effet, plusieurs témoins à Dapaong racontent que mercredi nuit, « des forces de l’ordre ont poursuivi un jeune conducteur de taxi-moto qui, dans sa fuite, est avec sa moto et est mort décédé. Une situation inacceptable pour les populations de la ville qui sont sorties manifester leur ras-le-bol».

Selon une autre version des faits, venant toujours de Dapaong, un militaire aurait découvert un corps sans vie à la suite d’un accident entre deux taxi-motos et a alerté ses collègues pour faire le constat. Mais l’élément sera accusé par la population d’avoir tué le Zémidjan décédé. Cette situation a donné lieu à des courses-poursuites dans la ville, entre les forces de l’ordre et les populations, a raconté un témoin à nos confrères de icilome.com.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans la matinée de jeudi, les affrontements ont repris entre les deux parties. Les forces de l’ordre et de sécurité ont tiré des grenades lacrymogènes sur plusieurs quartiers de la ville, faisant plusieurs blessés dont des élèves.

« Les forces de l’ordre tirent les gaz lacrymogènes dans tous les sens à partir du rond-point de l’école du camp. Des élèves asphyxiés et transportés vers les centres de santé, la population court dans tous les sens », indiquent les témoins.

Actuellement, la situation est confuse dans la ville. Plusieurs personnes indiquent que les forces de l’ordre appuyées par des militaires « entrent dans des maisons, bastonnent les occupants ». Même les enfants et les personnes âgées ne seraient pas épargnés.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark offre plus de chance aux jeunes togolais pour intégrer l’effectif...

Politique

Le gouvernement se lance dans la mise en œuvre du programme système d’informations des polices d’Afrique de l’Ouest (SIPAO). Deux projets de décrets ont...

Faits Divers

La Police nationale a arrêté le 26 août dernier à Lomé 21 cybercriminels, tous de nationalité nigériane. Les individus se passaient pour des spécialistes...

Faits Divers

Un togolais d’une quarantaine d’années vivant en France a été abattu lundi par la police française lors d’une intervention. Le drame s’est produit à...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P