Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Têko Koudouwovo dresse le bilan de la marche du PNP et lance un appel

Views: 48

Le Directeur général de la Police nationale a dressé samedi le bilan officiel de la manifestation du Parti national panafricain (PNP) qui a dégénéré à Lomé, à Kara et à Sokodé où il y a eu mort d’hommes.  Alors que Tikpi Atchadam, le responsable du PNP annonce 7 morts, la police parle de deux morts.

Advertisement. Scroll to continue reading.

27 blessés dans les rangs dans les forces de sécurité à Sokodé, 2 morts du côté des civiles dont 1 par balle, 2 bureaux de polices brulée et les autres saccagés, des munitions emportées, 4 fusils emportés et deux brûlés, 11 motos des agents ainsi que 2 véhicules des commissaires de police ont été brûlées.

Et ce n’est pas fini. Le Directeur de la Police qui intervenait sur la Télévision nationale (TVT) précise également que les ordinateurs de l’unité de confection des cartes d’identités ont été volés ainsi que les recettes.

Le Commissaire divisionnaire Têko Koudouwovo rappelle au passage que la manifestation de Bafilo s’est déroulée sans problème, depuis le point de départ jusqu’au point de chute.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Par ailleurs, le responsable de la police a précisé qu’une dizaine de personnes ont été interpellé à Kara.

{loadmoduleid 210}

M. Koudouwovo a présenté ses condoléances aux familles éplorées et un prompt rétablissement aux blessés.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Quant à la manifestation à laquelle appellent les responsables du PNP pour dimanche,  le Directeur de la police appelle à la retenue et demande aux organisateurs de sursoir les mouvements.

« Une autre marche demain aura un caractère très violent. Nous avons vu que des armes circulent et les détenteurs ne sont pas encore identifiés. », a déclaré Têko Koudouwovo qui a ajouté: « Nous voulons appeler les organisateurs de cette marche à la retenue et à surseoir à cette marche parce que la paix n’a pas de prix. Entre Togolais, il faut que les problèmes se règlent de façon pacifique »

Le PNP comptait réclamer le retour à la Constitution de 1992 et l’effectivité du vote de la diaspora. Mais très rapidement, les manifestants ont demandé le départ du président togolais.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le gouvernement se lance dans la mise en œuvre du programme système d’informations des polices d’Afrique de l’Ouest (SIPAO). Deux projets de décrets ont...

Société

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient au-devant de la scène. Devenu quasi « aphone » suite aux récentes mesures restrictives édictées par le...

Politique

La loi sur les manifestations publiques, le code électoral et la loi sur la décentralisation et les libertés locales ont connu des retouches. Le...

Faits Divers

La Police nationale a arrêté le 26 août dernier à Lomé 21 cybercriminels, tous de nationalité nigériane. Les individus se passaient pour des spécialistes...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P