Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Présidentielle: Atchadam proclame Agbeyome gagnant et réactive son plan

Views: 28

Le Parti national panafricain (PNP) s’invite dans le contentieux électoral en cours. Pour Tikpi Atchadam et ses partisans, le véritable gagnant de l’élection présidentielle du 22 février dernier est le candidat placé 2e. Partant, l’instigateur du soulèvement du 19 août 2017 appelle à un maillage du territoire pour faire tomber le régime afin d’instaurer « une transition politique sans Faure Gnassingbé ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Tikpi Atchadam avait déjà indiqué que tant que le pouvoir togolais organiserait les élections, il les gagnerait ». Et se prononçant sur les suites du scrutin présidentiel du 22 février dernier, sa formation politique, le PNP estime que cette élection est « plus frauduleuse que toutes celles organisées depuis 1998 ».

Selon les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le président sortant Faure Gnassingbé remporte l’élection dès le 1er tour avec 72,36% des voix.  Il est suivi d’Agbeyome Kodjo. Le candidat supporté par la Dynamique Mgr Kpodzro est crédité de 18,37% des voix. Incompréhensible pour le PNP.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Par quelle prédisposition ou particularité culturelle, psychosociologique ou sociopolitique les togolais voteraient-ils toujours pour leurs bourreaux ? Le refus du pouvoir de publier les résultats bureau par bureau est la preuve inattaquable qu’encore une fois et comme depuis toujours, Faure Gnassingbé n’a pas gagné l’élection du 22 février », se convainc le parti de Tikpi Atchadam.

Plus loin, le PNP déclare que « le véritable gagnant de l’élection est le candidat placé en 2ème position ». Il s’agit dans ce cas de l’ancien Premier ministre togolais qui continue de contester les résultats tels que publiés par CENI.

Pour le parti de M. Atchadam, le moment est arrivé pour que les résolutions de son mémorandum de novembre 2019 soient mises en application.

De tout temps, le PNP ne cesse de parler d’un nécessaire maillage du territoire togolais par tous les partis politiques en lutte pour l’alternance. Un maillage dont le but est de faire tomber le pouvoir actuel, dans le cadre de grandes manifestations publiques, pour instaurer une transition politique sans le Chef de l’Etat actuel, Faure Gnassingbé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Me Jean Degli a opté désormais pour des actions directes visant à faire bouger les lignes sur le plan socio-politique au Togo. Le président...

Coopération

Prof Robert Dussey a effectué mardi une nouvelle visite de travail et d’amitié à N’Djamena (Tchad). Cette fois, le Chef de la diplomatie togolaise...

Politique

Les ambassades de France, de l’Allemagne, des Etats-Unis, la délégation de l’Union Européenne et la Coordination des Nations Unies au Togo se sont prononcés...

Politique

Le Togo commémore officiellement le 61e anniversaire de son indépendance ce 27 avril 2021. Pendant que le gouvernement déroule le programme officiel, les opposants se...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P