Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

PIB: le gouvernement a enjolivé les chiffres, selon Olympio

Views: 136

Le Produit Intérieur Brut (PIB) 2016 du Togo est réévalué. De 2.618,1 milliards il passe désormais à 3.574,4 milliards de francs CFA soit une augmentation de 36,5%. A première vue, cette  réévaluation est une bonne nouvelle pour une parfaite relance de l’économie nationale assommée ces derniers mois par la crise à coronavirus. Mais au sein de la classe politique de l’opposition on trouve que ce projet est un  mort-né à cause de la corruption qui ronge le pays depuis belles lurettes. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

La réévaluation du PIB a été décidée  au Conseil des ministres présidé la semaine dernière par le Chef de l’État Faure Gnassingbé.

{loadmoduleid 212}

Ce rebasage de l’indicateur économique qui permet de quantifier la valeur totale de la production de richesse annuelle effectuée par les agents économiques résidant dans un pays est un processus qui consiste en un changement de l’année de base des calculs et en une application de nouvelles méthodes adoptées par la commission statistique des Nations Unies.

Advertisement. Scroll to continue reading.

De ce fait, le PIB 2016 du Togo sous le SCN  2008 passe à 3.574,4 milliards contre 2.618,1 milliards suivant le SCN 1993.

« Ce niveau de réévaluation du PIB en 2016 est imputable principalement à l’amélioration des sources de données avec une large couverture des cibles, surtout des activités informelles qui n’étaient pas suffisamment prises en compte dans l’ancien système SCN 1993 », a justifié le gouvernement.

Au Parti des Togolais (PT), on pense qu’avec ce changement de PIB, le gouvernement va pouvoir emprunter à tour de bras.

« C’est le jackpot… Mais avec la corruption endémique qui gangrène le pays, où ira l’argent emprunté ? » se demande Nathaniel Olympio dans un tweet.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le président du PT convie les Togolais à s’apprêter à rembourser les dettes dont ils ne profiteront pas. Pour lui, le gouvernement peut enjoliver les chiffres, la réalité des Togolais reste la même.

« Les difficultés du Togo viennent de la dictature et de la mauvaise gouvernance », a-t-il argué avant de conclure: « La grande certitude, c’est que les impôts augmenteront après ce changement de base de calcul du PIB ».

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'NK Costume'
Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Togo compte actuellement environ 118 partis politiques, théoriquement. Mais dans la réalité, à peine une vingtaine sont actifs et participent réellement au jeu...

Education

Le gouvernement togolais s’active pour assurer une éducation de qualité aux enfants togolais. Le Ministère des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat (MEPSTA)...

Politique

Le gouvernement togolais a déclaré dimanche la journée du 3 janvier 2022 chômée, fériée et payée sur toute l’étendue du territoire national. La décision...

Politique

Le chef de l’Etat togolais s’est adressé à la nation jeudi 30 décembre 2021. Dans son discours, Faure Gnassingbé est revenu sur les faits...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P