Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Nubuéké réclame au pouvoir Bob Atikpo et tous ses membres emprisonnés

Views: 81

Les membres du Mouvement NUBUEKE sont loin d’être au bout de leur  peine. Alors que deux des leurs croupissent encore en prison après leur arrestation dans la nuit du 19 octobre dernier, Bob Atikpo un autre membre vient d’être interpellé ce mardi 23 janvier à Kpalimé. Le bureau exécutif dénonce ce qu’il appelle une prise d’otage qui s’apparente à un terrorisme d’Etat et rappelle au gouvernement  que cet état de chose ne favorise pas l’érection d’un climat de paix dans le pays.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Le Bureau Exécutif du Mouvement NUBUEKE informe l’opinion nationale et internationale sur le kidnapping à nouveau, de l’un de ses membres par les agents du Service de Renseignement Intérieur ce 23 janvier 2018 dans la matinée », lit-on dans un communiqué publié mardi dont copie a été envoyée à Togo Breaking News.

Pour le Président du Mouvement, Enos Tchalla, ce énième enlèvement qui vient agrémenter le tableau des intimidations dont est l’objet son association est totalement contraire aux droits et libertés fondamentaux.

Il rappelle au gouvernement togolais  la nécessite de contribuer à l’érection d’un climat apaisé dans le pays en mettant fin à la décapitation des organisations de la société civile en l’occurrence du Mouvement Nubueke.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le Bureau Exécutif du NUBUEKE en appelle à la libération de tous ses membres y compris celui susvisé ainsi que Joseph Eza et Messenth Kokodoko, détenus depuis près de 90 jours dans des conditions déplorables, à la cessation des violations systématiques des droits de l’homme et à l’intensification des activités des organisations de droits de l’homme pour le respect de la vie humaine au Togo.

Rappelons que dans son communiqué du 31 octobre, le Procureur de la République accusait les sieurs Eza et Kokodoko  de Groupement de malfaiteurs, trouble aggravé à l’ordre public, incitation à la révolte, menace et violence envers les représentants de l’autorité publique, destruction volontaire par incendie des biens publics, détention illégale des matériels militaires et complice de ces infractions.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Politique

Jean-Pierre Fabre a annoncé mercredi que son parti Alliance nationale pour le changement (ANC) a repris le travail de terrain en vue de poursuivre...

Politique

La Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP) est au centre des attentions. Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) avait...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P