Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Magloire Kuakuvi: « le pouvoir UNIR fera les réformes par prestidigitation »

Views: 47

En 2014, il était l’un des intellectuels qui étaient favorables à un 3è mandat de Faure Gnassingbé afin que les réformes politiques puissent être opérées. Au regard de l’allure de l’actualité sociopolitique au Togo, Prof Magloire Kuakuavi ironise. Le coordonnateur du Conseil épiscopal Justice et paix de l’archidiocèse de Lomé affirme que le changement de Président de la CENI serait le début des réformes constitutionnelles et institutionnelles qui sortiront du « chapeau de prestidigitateur du parti UNIR (au pouvoir) le moment venu.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Je rappelle aux Togolais que les réformes ont déjà commencé. Le pays a réformé la CENI, Kadanga est parti, ils (les caciques du pouvoir, ndlr) ont trouvé un autre président, des gens sur qui ils peuvent compter. Et ils vont le présenter à la CEDEAO comme une réforme » a raillé Prof Kuakuavi sur Nana FM.

Il ajoute que les autres réformes se feront à l’assemblée nationale. Et que le parlement actuel peut amener le mandat présidentiel à 7 ans  avec deux tours. Il peut même faire un deuxième hold up en 2020 en gardant le découpage électoral, en faisant une élection à un tour et après cela on verra si on peut faire les réformes.

Il s’agit là, d’après lui des supputations qui peuvent préparer le Togo, d’autant plus qu’il y a une rumeur dans le pays qui  disait que UNIR, parti au pouvoir est là pour un siècle. Il n’est donc plus  question de se leurrer d’illusion et croire que les réformes n’ont pas commencé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

« La CENI est déjà réformée, la cour constitutionnelle, je suis sûr qu’ils ont une nouvelle liste qu’ils  sortiront de leur chapeau de prestidigitateur le moment venu et ça va continuer ainsi comme en 2002, il y aura des choses bizarres : des rumeurs de caution de 120 millions pour être président de la République dans un pays pauvre très endetté… etc  », a-t-il averti.

Pour rappel, le coordonnateur du Conseil épiscopal Justice et paix était parmi les acteurs qui ont proposé au parti politique  l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) à la veille de la présidentielle de 2015 d’accepter que Faure Gnassingbé soit candidat contre la ferme proposition que ce sera son dernier mandat.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) exige l’annulation des modifications apportées à la Constitution togolaise par l’Assemblée Nationale. Le parti de Jean-Pierre Fabre vient...

Politique

L’adoption de la révision de la constitution togolaise continue de susciter des réactions de part et d’autres. En effet, une semaine après le vote...

Politique

Tikpi Atchadam a rejeté mercredi les réformes adoptées le 8 mai dernier par l’Assemblée nationale togolaise. Le président du Parti national panafricain (PNP) qualifie...

Sticky Post

Si plusieurs observateurs de la scène politique togolaise saluent l’aboutissement des réformes constitutionnelles et institutionnelles, Jean-Pierre Fabre est plutôt critique  et condamne les députés....

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P