Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Les entrepreneurs outillés sur la nécessité de sortir de leurs subconscients

Views: 23

Les sessions de formation du programme d’accompagnement entrepreneurial des jeunes YIC LIFE se succèdent mais ne se ressemblent guère. Après deux premières journées essentiellement consacrées à la bonne organisation des entreprises,  les jeunes entrepreneurs ont été outillés samedi sur un thème purement philosophique. « Découvrir le côté mal aimé de soi et l’apprivoiser » choisi par le mentor Medissa Béatrice Sama veut amener ceux-ci à sortir de leur subconscient.  Mme Sama est convaincue que nul ne peut réussir sa vie ou se réaliser s’il ignore son côté mal aimé qui est son ombre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

A l’opposé des deux premières sessions, la formation du samedi 20 avril s’adressait à tout le monde et pas uniquement  aux entrepreneurs. Car, selon,  le mentor beaucoup sombrent de nos jours parce qu’ils sont sous l’emprise de leur ombre.

« Aujourd’hui on a beaucoup de divorces, beaucoup de disputes, 95% des couples ne sont pas heureux tout simplement parce qu’ils ne se connaissent pas, parce qu’ils ont une part d’eux qu’ils ne connaissent pas et qu’ils projettent sur l’autre. L’exemple d’un couple qui, mutuellement, projette l’un sur l’autre, ce qu’ils n’aiment pas chez eux », a-t-elle déploré.

Le choix du thème « Découvrir le côté mal aimé de soi et l’apprivoiser » répond donc à un besoin de montrer que l’ombre est à l’intérieur de  tout le monde sans avoir la crainte d’être rejeté, d’être jugé et de pouvoir exprimer qui il est, et aller de l’avant. L’ombre, définie comme  étant des choses que l’être humain n’accepte pas montrer aux autres. 

« L’ombre étant toutes les parts que nous avons refoulées au fil du temps, au  fil des âges depuis tout petit qu’on a commencé par mettre de côté, parce que nos proches n’acceptent pas, parce que la société n’adhère pas les qualités, les belles choses, les moins belles choses que nous avons mis un peu comme un sac à poubelles dans notre subconscient », a ajouté la formatrice.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Par conséquent, elle importe, précise Mme Sama de connaitre ses ombres, les travailler ou les apprivoiser pour réussir sa vie entière.

Séance tenante, certains se sont prêtés à cet exercice. Edem Yadeva, étudiant en master communication révèle que l’homosexualité a été fort longtemps son mal aimé mais qu’il a toujours du mal à en parler à son entourage.

Pour rappel,  Yes I Can Life Mentoring (YIC Life Mentoring) vise à  aider le Cadre des Jeunes Entrepreneurs Artistes (CJEA) du CJD à réussir leur initiative entrepreneuriale.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

Les entrepreneurs togolais ont désormais la possibilité de nouer des partenariats avec des investisseurs turcs. Portfolios Sarl, une société d’investissement intervenant dans l’import et...

Economie

Le Togo a fini par prendre goût à la Semaine Mondiale de l’Entreprenariat. Depuis 10 ans, à travers  Global Entrepreneurship Network (GEN) au Togo,...

Société

Myriam Dossou-d’Almeida est dans le vif du sujet. La ministre du développement, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes entend œuvrer pour la...

Economie

Les 29 et 30 juin derniers, s’est tenue à Lomé la 3e édition de la Conférence internationale sur les entreprises sociales et la responsabilité...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P