Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Expropriation de plus de 1177 ha à Dalavé et Kpomé

Rich results on Google's SERP when searching for 'expropriation'
Views: 6125

Le gouvernement togolais annonce l’expropriation de 1 177 ha dans les cantons de Dalavé et de Kpomé (préfecture de Zio). Décision prise en Conseil des ministres tenu samedi à Kara (420 km de Lomé). Selon les autorités, la démarche entre dans le cadre du projet de constitution d’une réserve foncière spéciale.

Un projet de décret a été adopté samedi en Conseil des ministres tenu à Kara (420 km de Lomé). La réserve foncière d’une superficie estimée à 1 177 ha, permettra à l’Etat de poursuivre ses projets de création d’habitats décents et abordables. On évoque également la réalisation des ouvrages publics au profit des populations.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Cette décision a un lien avec la projet d’extension de la Plateforme industrielle d’Adétikopé et à la construction d’infrastructures connexes.

Un projet de décret a été pris en Conseil des ministres par le gouvernement dans ce sens. Il permettra une extension de la plateforme sur une superficie de 392 ha et de renforcer les actions d’industrialisation du Togo.

« L’adoption de ces projets de décret permettra de déclencher les procédures d’indemnisation et d’expropriation en vue de sécuriser les périmètres des sites identifiés », a expliqué le gouvernement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Expropriation en cours depuis 2020

Déjà en 2020, le décret n°2020/066/PR en date du 26 août 2020a déclaré d’utilité publique un domaine identifié à Dalavé-Akadjamé. Un domaine qui s’étend jusqu’à Kpomé-Agomé.

Ce texte avait autorisé les travaux d’aménagement du site de recasement des expropriés des zones d’extension du parc industriel d’Adétikopé.

Le domaine en question est d’une superficie totale de 716 ha 25 a 22 ca. Il est limité au nord le domaine non identifié et le surplus de la propriété Daro;  au nord-est par le surplus des propriétés Daro, Nétadi et de la collectivité Adoukonou; au sud-est par le surplus des propriétés appartenant aux collectivités Bayité et Dékouvi; à l’est par les propriétés appartenant à Ousmane et aux collectivités Bada et Dékouvi et à l’ouest par le surplus du domaine non identifié et la propriété Vodzogbé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Notons que les populations de Kpomé-Agomé ont manifesté leur mécontentement contre cette entreprise du gouvernement togolais. Ils avaient dénoncé une « expropriation de trop ». Dans le même temps, les expropriés de la zone de PIA à Adétikopé ont également rejeté les modalités d’indemnisation.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Au Togo, l’établissement de l’acte de naissance va être rendu gratuit. Le gouvernement a présenté mercredi l’ébauche de ce projet. Le dossier est confié...

Politique

Le gouvernement togolais a donné mercredi son feu vert au Général Yark Damehame pour la sécurisation des sites stratégiques du Togo. Le ministre de...

Politique

L’Assemblée nationale togolaise a adopté mardi le projet de loi portant prorogation du délai d’habilitation du gouvernement. De même, l’état d’urgence sanitaire est prorogé grâce...

Société

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) n’est pas tout à fait d’accord avec les récentes mesures drastiques prises par le gouvernement. Pour cette organisation...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P