Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

Des élèves investissent les rues à Mango et Barkoissi et mettent en garde

Views: 133

Des  élèves du Togo étaient de nouveau dans les rues mardi pour réclamer cours et enseignants. A Mango et Barkoissi notamment il nous revient que des élèves ont bloqué la nationale N°1, obstruant le passage aux véhicules qui se rendaient à Takpapièni et dans l’extrême nord du pays. Cette sortie des élèves est la conséquence de la nouvelle grève de 72 heures  lancée par la Coordination Syndicale de l’Education  du Togo (CSET) pour obtenir un accord avec le gouvernement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La scène qui s’est produite ce jour à Mango et Barkoissi n’est pas différente de celle qu’on a vécue par le passé.  Les premiers sortis se sont lancés dans l’opération de délogement des autres.

Même si à Lomé, la situation est presque passée inaperçue, à l’intérieur du pays notamment à Mango, au nord, elle a été remarquable et interpelle de nouveau.

Dans le détail, les informations indiquent que les élèves du lycée technique de Barkoissi sont allés déloger leurs camardes  du CEG Ville 2 et de certaines écoles privées de la localité.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ils auraient traité certains enseignants de traitres avant de les mettre en garde contre une quelconque année blanche. Ces apprenants appellent tous les enseignants  à parler d’une même voix pour obtenir satisfaction à leur plateforme revendicative pour une reprise normale des cours.

{loadmoduleid 210}

La colère des élèves serait  transportée dans les rues notamment sur la nationale N°1 où ils auraient bloqué la voie pour un bon moment empêchant ainsi les voitures et motos de passer. Des sources ont indiqué que les bus d’un cortège officiel qui se rendaient à Takpapièni où le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a inauguré une centrale solaire, auraient subi le même sort.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mais cette version a été démentie dans la soirée par un conseiller du président togolais qui nous a déclaré à Togo Breaking News avoir fait le déplacement et qu’aucun cortège officiel n’a été bloqué.

Les élèves de Mango ont également crié leur ras-le-bol et appelé à la fin de la cyclique crise dans le monde éducatif togolais.

« Nous devons trouver une solution à cette crise. Nous voulons nos professeurs  dans les classes », ont-ils scandé.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Nous l’écrivons le samedi dernier. Le surveillant du CEG Bafilo-Ville s’est rendu coupable des faits de viol sur une élève de 14 ans, en...

Education

En dehors des grossesses précoces, l’école togolaise est confrontée à un phénomène de viol des élèves filles par certains enseignants véreux. Un surveillant, coutumier...

Education

La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) annonce une nouvelle grève dans les écoles togolaises. L’organisation syndicale exige que les décisions du ministre...

Politique

Gilbert Bawara a passé en revue samedi quatre importants sujets touchant à l’administration togolaise. Le ministre de la fonction publique a donné des assurances...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P