Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Des acteurs politiques soutiennent Djimon Oré au SCRIC

Depuis son arrestation le 29 avril dernier, Djimon Oré ne cesse de recevoir le soutien des acteurs de l’opposition. L’ancien ministre est gardé depuis au Service central de recherche et d’investigations criminels (SCRIC) de la gendarmerie nationale. Il y a reçu mercredi la visite d’une délégation des organisations de la société civile et des partis politiques.

Views: 67

Depuis son arrestation le 29 avril dernier, Djimon Oré ne cesse de recevoir le soutien des acteurs de l’opposition. L’ancien ministre est gardé depuis au Service central de recherche et d’investigations criminels (SCRIC) de la gendarmerie nationale. Il y a reçu mercredi la visite d’une délégation des organisations de la société civile et des partis politiques.

C’est sur l’initiative du Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques que la délégation est allée voir M. Ore au SCRIC. Le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) a exprimé une double surprise à ses hôtes à l’issue des échanges. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

La délégation est composée d’une vingtaine de personnes. Mais à l’arrivée  seuls Me Claude Ameganvi, président du Parti des Travailleurs,  Prof David Dosseh, porte-parole du Front Citoyen Togo Debout,  Gnimdewa Atakpama, membre influent du Parti des Togolais et Louis Rodophe Attiogbe, vice-président de Novation Internationale ont pu échanger avec le détenu. Ceci sous la contrainte des agents du SCRIC qui ont demandé à la délégation de désigner 4 personnes pour s’entretenir avec le mis en cause. 

Ils ont témoigné à Djimon Ore leur solidarité, se sont imprégnés des conditions de sa détention et ont eu la confirmation des chefs d’accusation retenus contre lui.

La délégation a rassuré le président du FPD de se tenir à la disposition pour suivre de bout en bout l’évolution de son dossier. On signale qu’il  a été présenté au procureur de la République mardi.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour Me Claude Ameganvi, l’ancien ministre de la communication a le moral haut et s’est ragaillardi avec la visite surprise qui lui a été faite.  

« Lui-même (Djimon Ore, NDLR) s’est déclaré surpris de nous voir aussi nombreux venir à lui. Il ne si attendait pas du tout…  il a exprimé sa double surprise : premièrement qu’on nous ait autorisés à venir le voir et deuxièmement que nous soyons venus en si forte délégation » a ajouté Me Ameganvi.

Notons que l’opposant a été arrêté dans l’après-midi de la journée du jeudi 29 avril dans son domicile par un groupe de gendarmes habillés en civile. On lui reproche d’avoir tenu des propos  diffamatoires dans une émission télé au moment où il faisait  le bilan des 61 ans d’indépendance du Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Comité de libération de tous les « détenus politiques » du Togo alerte sur la détérioration de l’état de santé de certains partisans de l’opposition...

Politique

Un mandat de dépôt a été requis le vendredi 04 juin contre Paul Missiagbeto, Conseiller spécial, de Messan Agbéyomé Kodjo, candidat de la Dynamique...

Coopération

Eric Stromayer, l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo a apporté mercredi des éclaircissements sur le récent communiqué du Groupe des 5 ambassadeurs sur la crise...

Politique

Déposé à la prison civile de Lomé depuis le vendredi 14 mai dernier, Djimon Oré a été jugé mardi par le tribunal de première...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P