Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

Création d’un Cadre de dialogue social tripartite dans la Zone Franche togolaise

Views: 68

Le monde entier observe mardi la Journée international des travailleurs. La journée est marquée au Togo et particulièrement dans la Zone Franche par la signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d’un Cadre de dialogue social tripartite. L’Accord a été signé entre la Société d’administration de la Zone Franche (SAZOF), l’Association des Sociétés de la Zone Franche (ASOZOF) et le Collectif des syndicats de la Zone Franche composé de l’USYNTRAZOF, le SYNATRAZOFT, le SYLITRAZOF et l’USIC-Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’institution d’un dialogue social tripartite est un souhait de l’Organisation internationale du Travail (OIT), du gouvernement togolais et du Conseil national du dialogue social (CNDS).

Le protocole institue entre les employeurs et les travailleurs de la Zone Franche togolaise, un système de concertation sur tous les sujets, y compris les litiges du travail.

« Ce cadre va connaître de toutes les réflexions, même les échanges sur les litiges de travail. Nous en avons besoin pour garantir une sorte de paix sociale dans la Zone Franche. Quand les employeurs et les travailleurs sont ensemble, il est normal qu’ils aient des sujets à discuter. Le système réglementaire  qui consiste à saisir les inspections de travail ou le tribunal de travail existe mais le dialogue social est la première porte à ouvrir », a expliqué Atsouvi Yawo Sikpa, le Directeur général de la SAZOF.

Selon l’OIT, le dialogue social regroupe l’ensemble des processus de négociation, de partage de l’information, de consultation, de gestion de conflits, mis en place par le gouvernement, les employeurs, les travailleurs sur des questions liées à la politique économique et sociale.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Et pour Victor Kossi Adodo, le Président de l’ASOZOF, le dialogue social se situe au cœur de l’harmonie sociale et constitue un instrument de gestion des conflits sociaux, un outil de recherche du consensus.

« Au moment où s’ouvre devant nous cette nouvelle ère de préservation de nos intérêts et de pérennisation de la paix sociale, je voudrais dire que le chemin parcouru est long, mais plus longue encore est la route du futur devant nous. Les défis du travail décent nous interpellent au quotidien. Un tel concept, nous le savons, n’est pas une destination. C’est pourquoi, chaque jour, nous devons ensemble y travailler », a déclaré Victor Adodo.

Désireux d’assainir la Zone Franche togolaise des récurrents litiges entre employeurs et employés, le président de l’ASOZOF est l’un des acteurs clés de la mise en place de ce cadre de dialogue social. Pour lui, un grand sens de responsabilité de chaque partie prenante permettra d’atteindre de meilleurs résultats.

Advertisement. Scroll to continue reading.

De son côté, Hessikoma Kaman, porte-parole du Collectif  des syndicats de la zone franche a salué le nouveau Cadre du dialogue social permettra de régler les conflits sociaux encore persistants au sein des entreprises de la Zone Franche togolaise.

Notons que la Zone Franche togolaise est le secteur qui fournit plus d’emplois dans le secteur privé. Elle compte actuellement plus de 66 entreprises.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Les activités à AMINA Togo Sarl s’annoncent au ralenti à compter de jeudi 10 juin. La société doit faire face aux mouvements des employés....

Sticky Post

Le gouvernement togolais a tenu son 1er conseil des ministres délocalisé mercredi à Kara. Les travaux présidés par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé...

Economie

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) interpelle Faure Gnassingbé à se saisir de la situation que vivent les employés de la zone franche. Samedi,...

Sticky Post

L’Union Syndicale des Travailleurs de la Zone Franche d’Exportation (USYNTRAZOFE) est toujours vent debout contre le licenciement de 170 employés par la Société de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P