Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Coronavirus: le PNP réclame ses militants et les ‘détenus politiques’

Views: 64

Le Coronavirus sévit au Togo où 28 cas ont été déjà enregistrés avec un décès. Le Parti national panafricain (PNP) s’inquiète pour les prisonniers togolais en général et ceux issus de ses rangs en particulier. Vendredi, le parti de Tikpi Atchadam a demandé aux autorités togolaises de respecter les directives de l’ONU en libérant ses « militants » et autres « détenus politiques ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans le communiqué signé par son Secrétaire général, Dr Kossi Sama, le PNP a d’abord rappelé la nécessité de respecter les mesures barrières pour éviter la contamination au coronavirus.

Evoquant la question des prisonniers, la formation politique de Tikpi Atchadam affirme que la surpopulation carcérale au Togo est un fait connu de tous.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ce sont les conditions de détention déshumanisantes dans les prisons du Togo qui ont déterminé les instances internationales à demander au gouvernement togolais de fermer la prison civile de Lomé. Mais le gouvernement ne s’est pas exécuté », écrit Dr Sama. 

Le Secrétaire général du PNP dénonce une banalisation extrême de la vie humaine, pourtant sacrée, par les autorités togolaises. De ce fait, le parti exige la libération de ses « militants et autres détenus politiques incarcérés arbitrairement ».

« Dans l’intérêt de la santé publique, le PNP, tout en encourageant les populations au respect des mesures préventives exige la libération immédiate et sans condition de ses militants arbitrairement incarcéré, la libération de tous les détenus politiques ainsi que les détenus prévenus ou condamnés pour des infractions mineures…» lit-on dans le communiqué.

A ce sujet toujours, le PNP exhorte la communauté internationale à prendre la pleine mesure de la situation au Togo et à intervenir auprès des autorités judiciaires dans le sens de la libération des détenus pour « arrêter la propagation de la pandémie comme le font plusieurs Etats ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rappelons que l’ONU, dans le cadre d’éviter la contamination et la propagation du virus en milieu carcéral a encouragé les États à libérer les prisonniers.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Santé

Le Togo a reçu jeudi 118.000 doses du vaccin Johnson and Johnson. Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a réceptionné la cargaison en présence des...

Santé

Le Groupe mixte de surveillance anti-Covid19 (GMS Covid19) a sérieusement repris service à Lomé. Et avec la manière. Les éléments du GMS ont investi...

Santé

Pour rendre visite à un patient admis au Pavillon militaire du CHU Sylvanus Olympio de Lomé, il faut présenter un passeport vaccinal. Le Colonel...

Culture

Le gouvernement togolais avait interdit en 2020, les regroupements pour la célébration des fêtes traditionnelles. La mesure avait été prise pour limiter la propagation...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P