Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

CENI: Dans un déchirement, le Parlement nomme 4 représentants de la C14

Views: 68

L’assemblée nationale togolaise a nommé lundi 4 des 5 représentants de la coalition des 14 partis politiques qui doivent siéger à la CENI au titre de l’opposition parlementaire. C’était au cours de session plénière tenue ce jour. La nomination a été faite dans une ambiance surchauffée et a été boycottée par les députés de l’opposition. Désormais, 7 des 8 personnes proposées par la Coalition de l’opposition ont reçu l’aval du Parlement, en attendant une réaction du Comité de suivi de la CEDEAO.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Au lieu de 5, c’est finalement 4 des représentants du regroupement de l’opposition togolaise que l’assemblée nationale a nommés lundi au cours de sa session.

La faute à la présence du représentant de l’Union des Forces de Changement (UFC) qui siège déjà à la CENI au nom de l’opposition parlementaire. La solution alternative trouvée par les députés sur proposition de Dama Dramani a été de nommer 4 membres sur la liste de la coalition en attendant que le comité de suivi de la feuille des recommandations de la CEDEAO se planche sur le droit de siège du parti de Gilchrist Olympio ou non.

Ils ont nommé au titre de l’opposition parlementaire Edem Atantsi et Jean-Jacques Teko de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Kodzo Awudi du Comité d’Action pour le renouveau (CAR) et Yamba Pessinaba de l’Alliance des démocrates pour un développement intégral (ADDI).

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Sur la liste désignée par la coalition, Francis Pédro Amuzun de l’ANC est mis de côté pour l’instant. Son cas sera clarifié par le comité de suivi, selon Christophe Tchao, président du groupe parlementaire UNIR.

« L’ANC et UFC ont écrit au comité de suivi pour poser le problème de la représentativité de l’UFC à la CENI. Le Comité de suivi  doit se réunir prochainement pour donner une qualification précise sur ce sujet. Mais en attendant le président du Parlement a proposé qu’on nomme quatre membres pour permettre à l’opposition de contribuer au processus électoral », a expliqué M. Tchao.

Notons que seuls les députés de l’Union pour la République (UNIR) ont procédé à la nomination des 4 représentants. Les députés de l’opposition ont boycotté la session. Le Parlement avait déjà élu 3 autres représentants de la Coalition au titre des partis extraparlementaires et de la Société civile.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL) se prononce sur la détention de Jean-Paul Oumolou et d’autres opposants. En conférence de presse mercredi...

Politique

Au Togo, les élections régionales n’auront plus lieu en 2021 comme projeté initialement. La Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP) qui a pris...

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P