Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Baguida: la préfecture du Golfe et l’ANGE font d’une pierre 2 coups

Views: 63

La délégation spéciale de la préfecture du Golfe a effectué mercredi une visite inopinée à Baguida pour une opération de désengorgement de voie publique. L’opération a été menée en collaboration avec l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) en conformité avec le code de l’environnement. D’importantes saisies ont été faites et des peines d’emprisonnement et d’amende  sont annoncées contre les explorateurs du sable et du gravier marin. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

La descente conjointe de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe et d’ANGE  a pour but de mettre fin à l’extraction et la vente du sable et du gravier marin sur le long du littoral. Car selon ces autorités, l’extraction du sable marin cause l’érosion côtière.

Sur les lieux, d’importantes tonnes de sable et de gravier ont été saisis. L’opération fait suite à des  rencontres de sensibilisation à l’intention de la population.

« Depuis 2011, le gouvernement a formellement interdit l’exploitation de sable marin et l’objectif est de contribuer à l’arrêt de l’érosion côtière. Dans ce cadre nous avons fait plusieurs séances de sensibilisations avec les populations. Mais on n’a pas été écouté.  Aujourd’hui nous sommes dans l’obligation de saisir ces tonnes de sable prélevé dans la main et exposé sur la voie publique », a résumé Koffi Efanam Adadji, directeur général d’ANGE.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les produits saisis deviennent la propriété du conseil de préfecture qui va s’en servir pour des œuvres publiques. Quant à la population il lui est déconseillé d’en faire usage.

« Je lance un appel aux populations de ne pas de faire receleur de ces produits. Nous allons poursuivre jusque dans les maisons ceux qui travaillent avec ce sable et gravier pour les traduire devant la justice. Puisque c’est formellement interdit et c’est criminel de continuer par faire ce travail » a ajouté M. Adadji.

Par ailleurs selon le code de l’environnement, les explorateurs du sable et gravier sont paisibles à une peine d’emprisonnent de 5 ans et d’une amende de 50 millions au minium.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Faits Divers

Un jeune homme a tué samedi par coup de poing sa compagne à Baguida dans la périphérie de Lomé. Le couple était en dispute...

Sticky Post

Le Chef de l’Etat togolais a procédé mercredi à de nouvelles nominations à la tête de 4 préfectures. Il s’agit des préfectures du Golfe,...

Société

Les délégués spéciaux et les Comité de Développement du quartier du Golfe et d’Agoè-Nyivé ont démarré lundi à Lomé l’étude du budget exercice 2019...

Société

La Délégation Spéciale de la préfecture du Golfe répond promptement à une plainte du Comité de Gestion des Ressources Scolaires-Association des Parents d’Elèves (COGERES-APE)...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P