Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Yark: « les autres pays de la sous-région veulent faire comme le Togo »

Views: 23

Les forces de l’ordre et de sécurité du Togo seront aux urnes le 27 juin prochain pour le compte des municipales du 30 juin, soit 72 heures avant la date proprement dite. Un vote par anticipation  qui a toujours fait objet de débat au Togo. Pour certains, cette pratique reste une formule trouvée par le gouvernement pour contrôler le vote des hommes en treillis. Pour d’autres, il a but de contraindre l’armée à ne plébisciter que le parti au pouvoir. Pourtant, selon le Général Damehame Yark, le vote par anticipation est apprécié dans les autres pays de la sous-région qui manifestent  d’ailleurs l’envie d’emboiter le pas au Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’explication du ministre de la sécurité et de la protection civile au sujet du vote par anticipation des corps habillés n’est pas différente de ce qu’on a toujours entendu  jusque-là. Il s’agit selon le Général, de libérer les forces de l’ordre et de sécurité de tous les services pour faire le maximum le jour de vote.

Le Togo, argumente M. Yark compte moins de 20.000 soldats alors qu’il y a plus de 3 millions d’électeurs qui sont attendus aux urnes. Il importe donc d’amener  les forces de l’ordre et de sécurité à se consacrer uniquement sur le bon déroulement des opérations de vote le jour du scrutin. Une mesure qui fait objet d’admiration dans la sous-région.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Au cours de nos rencontres, il y a des pays de la sous-région qui veulent nous suivre. Il y a des pays qui pensent qu’il faut des  mesures comme telles pour donner le maximum de chance aux forces de l’ordre et l’ordre pour bien jouer leur rôle le jour du scrutin », a révélé le ministre en charge de la sécurité lundi sur Victoire Fm.

Pour lui, le vote par anticipation n’a pas pour vocation de contraindre les corps habillés à voter le parti au pouvoir. Ses éléments votent 72 heures avant mais le dépouillement est général.

« Lors du vote des forces de l’ordre et de sécurité, vous avez un isoloir, des urnes, des représentants des partis politiques et les observateurs…Lorsqu’ils votent le dépouillement n’est pas fait dans l’immédiat. Après leur  vote, les urnes sont scellées, envoyées aux CELIs et attendent le jour J pour que le dépouillement soit général » a expliqué M. Yark.

Notons que la CENI dans un communiqué publié dimanche a appelé les forces de l’ordre et de sécurité le 27 juin prochain.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Sticky Post

Damehame Yark a réitéré lundi l’engagement des autorités nationales  à poursuivre les auteurs de fake news sur la crise à coronavirus au Togo. Ceci...

Sticky Post

Les forces de défense et de sécurité ont interpellé vendredi à Lomé 17 personnes et ont saisi divers objets dont des effets militaires et...

Sticky Post

Des décrets d’application de la réforme du secteur de la sécurité au Togo seront pris dans les prochaines semaines. Le ministre de la sécurité...

Sticky Post

Les forces de défense et de sécurité ont effectué jeudi une descente dans la localité de Ségbé, près de la frontière Togo-Ghana. Cette descente...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P