Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

UL: Kokoroko clarifie la question des frais d’inscription

Views: 74

La semaine dernière, le président de l’Université de Lomé a communiqué les conditions pour bénéficier des nouvelles offres de formation de Licence professionnelle. Une sortie qui a donné lieu à une incompréhension  au niveau des étudiants et de l’opinion. Mardi, Professeur Dodzi Komla Kokoroko détaille les informations, précisant que les frais d’inscriptions à l’université de Lomé restent inchangés.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans un nouveau communiqué diffusé, Prof Dodzi Kokoroko précise que pour s’inscrire à l’université de Lomé pour le compte de l’année académique 2019-2020, il faut payer les mêmes droits que ceux en vigueur l’année dernière.

« Les bacheliers désirant s’inscrire à l’université de Lomé en 2019-2020, en Licence professionnelle, paieront les mêmes droits d’inscription que ceux en vigueur au titre de l’année universitaire 2018-2019. Autrement dit, les droits d’inscription dans les anciennes Licences professionnelles restent sans changement », précise le document.

{loadmoduleid 210}

Toujours dans la note, le président de l’Université de Lomé précise toutefois que pour bénéficier des nouvelles offres de formation de Licence professionnelle qui s’ouvrent à compter de la nouvelle année universitaire, il faut débourser un peu plus.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Seules les nouvelles offres de formation de Licence professionnelle prévues pour s’ouvrir pour compter de l’année universitaire 2019-2020, sont concernées par les nouveaux droits d’inscription tels que fixés par l’arrêté n° 113/UL/P/SG/2018 du 06 novembre 2018, fixant le montant des frais de formation professionnelle dans le grade de Licence à l’université de Lomé, notamment en son article 5 », explique le professeur titulaire en droit public.

Les droits d’inscription annuels pour les nouvelles licences professionnelles sont fixés à 211.000 F CFA pour les étudiants, 321.000 FCFA pour les salariés et 576.000 FCFA pour les étrangers et zone hors UEMOA.

Une mesure qui n’avait pas bien été comprise. D’aucuns avaient vite vu une augmentation exponentielle des frais d’inscription pour exclure les nouveaux bacheliers togolais.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) est contre une nouvelle décision du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat. Le 26...

Education

Dodzi Komla Kokoroko, ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat vient d’exclure 3 élèves des écoles du Togo. Il s’agit de Rabi...

Education

Pour le compte de l’année scolaire 2021-2022, les frais de scolarité sont gratuits dans l’enseignement secondaire. Mais les frais parallèles restent une préoccupation pour...

Education

Le gouvernement togolais planche déjà sur les préparatifs de la nouvelle année académique et notamment la rentrée. Une 2e communication a été faite jeudi...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P