Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

UL: « Aucun sous n’a été exigé d’aucun étudiant pour s’inscire »

Views: 71

Le 22 novembre dernier, débarquait sur les réseaux sociaux, une information selon laquelle, la Présidence de l’Université de Lomé aurait installé, en complicité avec le Centre informatique et de calcul (CIC), un cyber fantôme pour racketter les étudiants qui cherchaient à s’inscrire sur le site de l’Université. Aux nouvelles, il se trouve que la réalité est toute autre et les faits tels que présentés sont dénués de tout fondement. Et nous apprenons que l’un des auteurs du texte en circulation est aux arrêts et devrait s’expliquer.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Un étudiant de l’Université de Lomé est arrêté pour diffusion de fausses informations et diffamation. Ce dernier est accusé d’avoir balancé sur les réseaux sociaux un texte dépourvu de toute réalité dans lequel il accusait le Président de l’UL de corruption.

En effet, selon le texte, Prof Dodzi Kokoroko aurait installé « en complicité avec les responsables du CIC un cyber fantôme pour racketter les étudiants qui cherchaient à s’inscrire sur le site de l’Université de Lomé ».

L’auteur du texte affirmait que « tout étudiant est obligé de se rendre au CIC pour avoir accès au site du campus, payer l’heure à 100 Fcfa et faire les impression à 50 Fcfa ». Il ajoutait qu’en plus de cela, les étudiants sont obligés de faire affaire en payant 500 Fcfa pur bénéficier de l’aide pour l’inscription.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Du ragot et de la diffamation, dénonce la Présidence de l’UL qui parle de déformation des faits dans le but de nuire à la personne du Prof Dodji Kokoroko.

{loadmoduleid 210}

D’abord, la Direction du CIC, explique que le site internet de l’école a connu quelques soucis à cause d’un problème de connexion général. D’ailleurs, la date limite des inscriptions dans cette école a été prorogée pour permettre aux étudiants de s’inscrire.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ensuite, nous apprenons qu’une salle a été préparée dans cette école « pour aider gratuitement les étudiants ».

«… Aucun sous n’a été exigé d’aucun étudiant pour l’aider à s’inscrire », affirment les fonctionnaires du CIC.

Et enfin, plusieurs étudiants du CIC témoignent que les anciens étudiants du CIC ont dû porter des coups de main aux nouveaux bacheliers dans le processus d’inscription.

Toutes choses qui prennent le contre-pied du texte balancé sur les réseaux sociaux citant le président de l’UL.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Aux dernières nouvelles, l’étudiant auteur du texte diffamatoire a été démasqué et devrait répondre de ses actes.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Education

Les étudiants togolais des universités publiques sont aux anges. Il y a eu virement de leurs allocations et bourses. Certains bénéficiaires ont commencé à...

Education

La 1ère édition du concours « Ma Thèse en 180 secondes » au Togo a connu son apothéose mardi.  L’événement a permis de récompenser ...

Education

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est convaincue d’une chose. Agir pour une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement passe aussi par la...

Economie

L’université de Lomé revient une nouvelle fois sur les états généraux de l’Eco qu’elle abrite à partir de ce mercredi.  A la veille de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P