Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: Pour la sécurité, l’heure du choix a sonné pour les Zémidjan

Views: 58

Qui est Zémidjan et qui ne l’est pas ? Les autorités togolaises décident de clarifier les choses. En effet, des malfrats profitent de la confusion ainsi créée pour opérer et disparaître facilement dans la nature. Mais pour faire face aux défis sécuritaires actuels qui se posent, le ministère de la sécurité prépare une mesure à laquelle tous les conducteurs de taxi-moto devront se soumettre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les Zémidjan devront très prochainement porter une tenue devant permettre leur identification. La mesure, discutée avec les acteurs concernés, sera annoncée prochainement par le Général Damehame Yark.

Elle devra permettre de savoir qui est taxi-moto et qui ne l’est pas dans la circulation. Une pareille mesure existait mais n’avait pas été obligatoire. De même, au niveau de la Direction des transports routiers et ferroviaires, il était prévu que les motos qui seront utilisées comme Zémidjan portent des plaques d’immatriculation de couleur jaune. Mais une poignée de motos sont déclarées comme telles.

Une situation qui laisse place à une énorme confusion que ne cessent d’exploiter des malfrats pour des braquages qui connaissent une recrudescence dans le pays.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Depuis quelques mois, le ministère de la sécurité a décidé d’interdire la circulation de motos au sein du Grand Marché de Lomé où des braquages à dos de motos ont été légions. Mais ce qui inquiète le plus, c’est facilité avec laquelle les braqueurs, qui se font souvent passer pour des Zémidjan, arrivent à se dissimuler rapidement dans la masse sans se faire repérer.

Damehame Yark a d’ailleurs indiqué récemment que l’absence d’indice, pour reconnaitre qui est réellement conducteur de taxi-moto et qui ne l’est pas, expose également les populations à des individus véreux.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans son analyse de la situation, le ministère en charge de la sécurité a relevé les causes notamment les délinquants récidivistes, l’imprudence de certains opérateurs économiques, les trahisons internes et l’impact des taxis moto.

De commun accord avec les responsables d’organisations de conducteurs de taxi-moto, une tenue obligatoire sera annoncée incessamment. Ce qui devrait marquer « un pas en avant dans la lutte contre le braquage et d’autres situations liées aux taxis-motos ».

« La mesure permettra de savoir qui est qui et qui fait quoi », commente-t-on au niveau du département du général Damehame Yark.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

La  Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) a repris en début de semaine la collecte des droits de péage sur la route...

Société

Les services de sécurité du Togo ont un nouvel allié avec lequel ils pourraient mener à bien la mission de sécurité et de protection...

Société

Au Togo, comme partout ailleurs, la sécurité des entreprises doit absolument faire partie des priorités. Surtout qu’une recrudescence de la violence se fait sentir...

Société

La décision du gouvernement togolais d’interdire les activités des Zémidjan et des tricycles passe mal. Si à Lomé, il est facilement remarqué que cette...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P