Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: Mission-Tové vent debout contre la préfecture d’Agoè-Nyivé

Views: 46

Les relations de voisinage entre Mission-Tové et ses villages environnants risquent de devenir glaciales. Le canton accuse la préfecture d’Agoè-Nyivé d’avoir annexé son territoire et se soulève. Mercredi, une horde d’habitants « surexcités »  ont démarré la délimitation du canton de Mission-Tové.  L’initiative vise, selon eux, à aider le gouvernement dans sa politique de décentralisation et surtout éviter la disparition de Mission-Tové de la carte nationale.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le canton de Mission-Tové  dans la préfecture de Zio est créé par l’arrêté N°254 du 04/09/ 1935 portant organisation du cercle du sud et publié dans le journal officiel du territoire du Togo placé sous mandat de la France N°373 du 16/07/ 1936.

Le canton est limité par TogbléKopé, Légbassito, Sanguéra, Aképé, Assomé et Kovié. Les cadres du milieu estiment que plusieurs villages deviennent une convoitise pour les cantons de Légbassito et Sanguera.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les cadres de Mission-Tové disent ne pas comprendre  comment et pourquoi le village d’Agossito, qui non seulement est une propriété d’Akofala, mais aussi fut un champ des fondateurs d’un quartier de Mission-Tové appelé Apéyéyémé peut du jour au lendemain devenir une localité de la préfecture d’Agoè-Nyivé.

«… Ils prennent illégalement notre territoire. Mission-Tové  est un point stratégique et maintenant que Lomé est inondé tout le monde veut nous envahir » s’est offusqué Komlan Sobo, l’un des cadres avant d’ajouter « Pour l’heure, la préfecture d’Agoè-Nyivé veut annexer le village d’Agossito à son territoire en mettant devant 2 chefs cantons activistes : ceux de Légbassito et Sanguéra ».

Face à cette situation, hommes, femmes et jeunes de ce canton se sont mobilisés mercredi en grande masse pour tracer les limites entre Mission-Tové et Golfe.  Ils ont à cette occasion parcouru les bornes qui délimitent le canton et la préfecture.

La démarche qui s’apparente à un conflit d’espace vital entre deux collectivités est plutôt une initiative noble et salutaire d’après M. Sobo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Notre territoire est annexé et nous ne pouvons pas rester sans rien faire. Encore que c’est notre devoir d’aider les gouvernants à bien faire leur travail. Eux ils sont dans leur bureau et ce sont nous les autochtones qui doivent connaître les limites de notre territoire et leur faire savoir », a précisé le secrétaire cantonal UNIR.

La délimitation va se poursuivre à Sanguéra et à TogbléKopé. Mais déjà, les autochtones appellent les autorités compétentes à intervenir pour éviter que la situation ne dégénère.   

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Les cadres d’Agoè-Nyivé 1, malgré leur appartenance à de différents  partis politiques  travailleront désormais ensemble. Réunis au sein de l’Association des Cadres de la...

Sticky Post

Au Togo, des crimes crapuleux se multiplient ces derniers temps. Un homme a été retrouvé mort mardi sur le terrain de jeux du Lycée d’Agoè,...

Faits Divers

Un gang de brigands règne en maître dans la commune d’Agoè-Nyivé 2, dévalisant les commerces et dépossédant les habitants du milieu de leurs biens....

Société

400 jeunes de la commune d’Agoè-Nyivé 1 en raison de 10 par quartier ont démarré mardi une formation de 3 jours. La rencontre s’inscrit...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P