Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: la Société civile réclame à Gnassingbé les réformes pour apaiser la tension

Views: 29

Selon les Organisations de la Société Civile (OSC), la cause profonde des tensions et malaises issus des récentes manifestations est l’absence de mise en œuvre des recommandations de la CVJR et de l’atelier de juillet 2016 du HCRRUN entre autres. A un point de presse tenu jeudi à Lomé, trente (30) de ces organisations ont condamné les violences notées lors de cette manifestation et appellent Faure Gnassingbe à œuvrer pour la concrétisation des différents accords relatifs aux réformes politiques.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour les OSC, la liberté de manifester pacifiquement et la protection des biens sont constitutionnellement garantis, et par conséquent ne devraient souffrir d’aucune violation.

De ce fait, elles fustigent dans une déclaration les cas de violences lors des dernières manifestations du PNP ayant fait deux morts et des dizaines de blessés. Elles  indiquent que la situation pourrait être évitée si le gouvernement avait mis en œuvre les diverses recommandations sorties des assises relatives aux réformes.

« Au regard des analyses, la Société Civile Togolaise constate que la cause profonde de ces tensions et malaises est l’absence de mise en œuvre des accords relatifs aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, notamment l’APG, les recommandations de la CVJR, l’atelier de juillet 2016 du HCRRUN », mentionne la déclaration.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

La trentaine des OSC interpelle à cet effet la responsabilité du Chef de l’État à œuvrer pour la concrétisation de ces accords en réglant définitivement les questions sur les réformes politiques dans l’intérêt supérieur du peuple togolais, dans les meilleurs délais.

Au gouvernement, elle demande de faire preuve de plus retenue et de courtoisie dans ses déclarations qui doivent se faire sur un ton apaisé afin de consolider la paix sociale, garantir l’exercice de la liberté de manifestation sur l’ensemble du territoire et exige plus de professionnalisme et de responsabilité de la part des forces de l’ordre dans l’encadrement des manifestations afin d’éviter les dérapages.

Par ailleurs, un peu comme les autorités nationales, la Société Civile Togolaise invite la population à s’abstenir de diffuser sur les réseaux sociaux des images, textes et vidéos, incitant à la violence et à la haine.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Une trentaine de responsables des Organisations de la société civile (OSC) et les organisations syndicales se sont réunies mardi et mercredi à Lomé. Ils ont...

Politique

Le président togolais, Faure Gnassingbé séjourne à Bruxelles jeudi. Occasion choisie par des Togolais de la diaspora européenne pour manifester contre sa réélection à...

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Société

Au Togo, l’avant-projet de loi relative à la liberté d’association divise les organisations de la société civile. En face à face, le Groupe de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P