Connect with us

Hi, what are you looking for?

Justice

Togo: la justice dominée par des magistrats gourmands et malhonnêtes

Rich results on Google's SERP when searching for 'justice'
Views: 2169

Au Togo, la justice n’est pas juste. Les citoyens vivent dans une insécurité judiciaire totale entretenue par des magistrats gourmands et malhonnêtes. C’est du moins l’Etat des lieux que dresse le président de la Cour suprême. Abdoulaye Bawa Yaya a listé sans langue de bois les tares de l’administration judiciaire. Il met de ce fait à nu des juges et axillaires foncièrement malhonnêtes et corrompus.

Les maux qui minent le secteur judiciaire togolais sont de plusieurs ordres. On note d’abord un dysfonctionnement de l’appareil judiciaire dû à la lenteur, un dysfonctionnement dû aux indélicatesses de certains juges, le dysfonctionnement dû à la non rédaction du factum par les magistrats, le magistrat source de l’insécurité judiciaire et les auxiliaires de justice source de l’insécurité judiciaire.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans son rapport, le président de la Cour suprême a reconnu qu’il y a des efforts de la part de certains juges, greffiers et les autres acteurs du secteur judiciaire togolais pour accomplir le minimum nécessaire de ce qui constitue leur devoir de dire le droit.

Mais cette volonté ne suffit pas pour garantir un bon fonctionnement du secteur judiciaire dans le pays. Abdoulaye Yaya note que ce rôle n’est toujours pas bien joué.

« Il se crée des dysfonctionnements au sein de l’appareil judiciaire qui annihilent tous les efforts consentis », a-t-il relevé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Et au président de la Cour suprême du Togo de poursuivre : « l’effroi, le doute et le discrédit sont les trois éléments qui dépeignent la justice actuellement au Togo. Le juge qui est gourmand et cupide n’a pas sa place dans la magistrature… Les juges font du business et rackettent les citoyens… S’il en est ainsi, le juge participe à l’insécurité judiciaire au Togo ».

Justice et foncier

Evoquant l’épineux problème foncier, Abdoulaye Yaya a reconnu l’insécurité judiciaire qui se généralise. Pour lui, la généralisation de ce problème est la résultante de « la malhonnêteté de certains magistrats qui enfoncent des justiciables ».

A la suite de ce tableau peint, le patron du pouvoir judiciaire togolais annonce des mesures contre les magistrats et axillaires malhonnêtes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« La dénonciation est une étape. Nous avons partagé avec les autorités les tares de la justice togolaise. Que ceux qui seront chargés de restructurer la maison en soient rassurés. Si tout n’est pas à refaire, une grande partie est à revoir. Nos prédécesseurs ont également tout donné pour assainir. Aujourd’hui, nous nous sommes là pour dire ça suffit », annonce Abdoulaye Yaya.

Le président de la Cour suprême du Togo appelle les juges et les auxiliaires du secteur judiciaire togolais qui se rendent coupables des tares qui minent la justice de se ressaisir et à être honnête dans la conduite des dossiers.

Abdoulaye Yaya, le président de la Cour suprême

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Une affaire de liquidation des biens du défunt Augustino de Souza divise les héritiers. Plus de 60 ans après le décès de ce patriarche,...

Justice

Ethiopian Airlines fait « un abus de droit » et ne cesse de se verser dans des procédures téméraires et vexatoires. C’est ce qu’affirme un magistrat...

Politique

Le tribunal correctionnel de Lomé a vidé vendredi le délibéré de l’affaire Paul  Missiagbeto. Le conseiller spécial d’Agbéyomé Kodjo est condamné à 48 mois...

Justice

Abdoulaye Yaya a officiellement pris fonction. Nommé le 02 décembre dernier par décret pris en conseil des ministres, le président de la Cour suprême...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P