Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: l’opposition appelle à la vigilance de la Cedeao face aux manœuvres du pouvoir

Views: 32

Au lieu de ses 8 représentants, seules 3 personnes désignées par la Coalition de l’opposition togolaise ont été votées mardi par l’Assemblée nationale pour rejoindre la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La faute à la position de l’Union des forces de changement (UFC) qui bloque l’application de l’accord intervenu le 23 septembre dernier à l’issue de la 2e réunion du Comité de suivi. Jeudi, la Coalition des 14 dénonce des manœuvres du pouvoir et appelle à la vigilance de la CEDEAO pour le règlement de la crise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Mardi, l’Assemblée nationale a élu les 3 représentants des partis extra parlementaires et de la société civile. Le président de l’institution a reporté sine die la nomination des cinq (5) représentants désignés au titre de l’opposition parlementaire.

Dans un communiqué jeudi, la Coalition a dénoncé le refus de nommer en bloc les 8 représentants figurant sur la liste déposée par l’opposition. Pour le regroupement de l’opposition, il s’agit d’une manœuvre qui dénote de « la volonté du régime RPT-UNIR de n’en faire qu’à sa tête, foulant sans cesse aux pieds les décisions et les recommandations des Chefs d’Etat de la CEDEAO, des facilitateurs du dialogue inter togolais et du comité de suivi chargé de la mise en œuvre des décisions issues des discussions.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

La coalition dénonce l’obsession du pouvoir à diviser les partis politiques de l’opposition réunis au sein de la C14 et les sordides manœuvres dilatoires auxquelles il se livre pour se soustraire aux engagements politiques pris 

« …toutes ces manœuvres sont orchestrées par le régime en place dans l’unique but évident de maintenir la CENI non paritaire, non inclusive et aux ordres du parti au pouvoir, afin que se poursuive, le processus biaisé unilatéralement organisé devant aboutir non pas à la réalisation des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales préconisées, mais plutôt, à l’organisation précipitée d’élections législatives inéquitables, injustes, anti démocratiques et frauduleuses dans le seul but de se maintenir au pouvoir en 2020.», lit-on dans le communiqué signé par Brigitte Adjamagbo-Johnson, la Coordinatrice de la Coalition.

Dans ce sens, le regroupement politique affirme que les 3 représentants élus ne prêteront pas serment et ne rejoindront pas la CENI tant que les 5 autres représentants des partis parlementaires ne seront pas nommés.

La C14 appelle à la vigilance des facilitateurs et du comité de suivi de la CEDEAO afin de veiller à l’application stricte de toutes les mesures prises pour le règlement efficient de la crise togolaise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Comité de libération de tous les « détenus politiques » du Togo alerte sur la détérioration de l’état de santé de certains partisans de l’opposition...

Politique

Un mandat de dépôt a été requis le vendredi 04 juin contre Paul Missiagbeto, Conseiller spécial, de Messan Agbéyomé Kodjo, candidat de la Dynamique...

Coopération

Eric Stromayer, l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo a apporté mercredi des éclaircissements sur le récent communiqué du Groupe des 5 ambassadeurs sur la crise...

Politique

Cela fait plus d’une semaine que Djimon ore croupit dans les geôles de la gendarmerie togolaise. L’ancien ministre de la communication a été arrêté...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P