Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: l’Eglise catholique interdit aux prêtres le militantisme politique

Views: 32

L’Eglise catholique du Togo est loin de démissionner de ses engagements sociopolitiques qui font également partie de la mission de baptisés. Cependant, elle est toujours  rigoureusement contre des prêtres qui affichent de positions politiques partisanes et de militantisme en faveur des partis politiques. Pour la Conférence des Evêques du Togo (CET), le prête togolais doit faire de la politique « une vocation de service en faveur du bien commun» comme le souhaitait le Saint Evêque Oscar Arnulfo Romero.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Réunie à Dapaong du 15 au 18 octobre derniers dans le cadre de la 122ème Session ordinaire, la CET  en dehors des sujets relatifs à l’Eglise a aussi examiné la situation sociopolitique du Togo. Une situation marquée ces derniers mois par les élections législatives qui ont abouti à la constitution d’une nouvelle Assemblée Nationale, les réformes constitutionnelles et institutionnelles, les élections des conseillers municipaux et des nouveaux Maires, ainsi que l’élection présidentielle qui se tiendra dans quelques mois, en 2020.

{loadmoduleid 210}

Parlant des locales,  la CET a déploré le refus  de l’accréditation pour l’observation de ces  élections  au  Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP).

Advertisement. Scroll to continue reading.

En effet, le ministre en charge de l’administration territoriale  a,  à la veille des élections municipales  interdit à 3 OSC, le CEJP y compris le droit d’observer. Payadowa Boukpessi arguait à l’époque que ces OSC ont une source de financement douteux et qu’elles ne sont pas neutres.

La CET a au cours de sa session de Dapaong rejeté l’argument de M. Boukpessi, mais pour éviter que de tel soupçon ne pèse plus sur l’Eglise dans les prochains jours, elle rappelle aux prêtres la nécessité de neutralité dans les débats politiques.

« Nous  réaffirmons avec force qu’il n’existe aucun financement douteux dans les activités du Conseil Episcopal Justice et Paix et que nos messages sont dictés par la fidélité à l’Évangile et par la recherche du bien commun.  C’est dans ce sens que nous avons toujours invité les prêtres à éviter tout affichage de positions politiques partisanes et de militantisme en faveur des partis politiques », précise la déclaration liminaire des travaux.

Par ailleurs face à la présidentielle de 2020, la CET invite les prêtres à la prière, à la retenue, à la recherche de la paix et à  la justice.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Sticky Post

Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan lève un petit coin de voile sur le rôle qu’il a joué au lendemain du scrutin présidentiel du 22 février 2020...

Culture

Florent Marie Ata Messan Koumako enrichit sa bibliographie. Licencié en Lettres et Prêtre catholique de son état, il vient de publier un nouvel essai...

Santé

Notre Dame de Fatima d’Avédji  se met aux pas et s’évertue à aider la population à réduire considérablement les  frais de soins de santé....

Sticky Post

La Conférence des évêques du Togo (CET) a plaidé jeudi la libération de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, de Gérard Djossou accusés d’atteinte à la sûreté...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P