Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: Condé propose un agenda pour le dialogue, Gnassingbé disposera

Views: 38

Si cela ne tenait qu’au président guinéen, Alpha Condé, le dialogue inter togolais pourra se tenir entre les 23 et 26 janvier prochains. Le président en exercice de l’Union africaine a proposé mardi ces dates après des discussions avec une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise à Conakry. La même délégation a été reçue mardi à Accra par le président ghanéen au sujet des discussions. Mais selon des indiscrétions parvenues à la rédaction de Togo Breaking News, Faure Gnassingbé aura à donner son avis en ce qui concerne l’agenda définitif du dialogue.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Aux termes du communiqué ayant sanctionné les échanges entre  le Président guinéen, Alpha Condé et une délégation de la Coalition de l’opposition togolaise, il ressort que le dialogue politique annoncé depuis novembre 2017 par le gouvernement togolais pourrait se tenir la semaine prochaine notamment entre les 23 et 26 janvier.

Le document indique que le président en exercice de l’Union africaine a fait cette proposition après consultation des parties au dialogue.

D’ici-là, la note indique qu’Alpha Condé a exhorté les autorités togolaises à prendre en compte les mesures d’apaisement restantes. Elles sont relatives à la libération de tous les détenus politiques, arrêtés à l’occasion ou en dehors des manifestations politiques depuis le 19 août et des membres de l’association Nubueke, de la libération des personnes détenus dans le dossier des incendies des marchés de Kara et de Lomé, de la levée des poursuites judiciaires contre les leaders politiques, etc.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Le texte parle également de la levée de l’interdiction de manifester dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé, de l’effectivité du droit à manifester à Kara pour l’opposition et l’arrêt des harcèlements à l’endroit des responsables et des militants de l’opposition.

Même si l’authenticité du document, qui n’a pas été signé, reste encore à prouver, au niveau du Palais de Lomé II, on estime qu’il revient au gouvernement togolais de décider en ce qui concerne l’agenda du dialogue. Au niveau des autorités togolaises, on a plusieurs fois indiqué que tout était prêt pour les discussions. Mais les exigences de l’opposition, considérées comme des préalables biscornus, ont fait reculer le pouvoir de Faure Gnassingbé qui se concentre beaucoup plus sur la préparation du référendum et des autres scrutins réglementaires prévus pour se tenir dans le courant de cette année.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Y aura-t-il alors dialogue inter togolais entre les 23 et 26 janvier prochain ? La dernière décision revient à Faure Gnassingbé qui devrait convoquer les assises.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Coopération

Recep Tayyip Erdogan a passé quelques heures à Lomé mardi. Ce déplacement a permis au Président de la Turquie et sa délégation d’avoir une...

Coopération

Quatre chefs d’Etat se rencontrent à Lomé mardi. En tournée africaine actuellement, Recep Tayyip Erdogan fait un escale à Lomé. Il répond ainsi à...

Coopération

Le chef de l’Etat togolais séjourne depuis mercredi à Nouakchott. Faure Gnassingbé répond ainsi à une invitation de son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh...

Coopération

Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a reçu mercredi le général Stephen Townsend en visite éclair à Lomé. A l’occasion, le patron du...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P