Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: 6 OSC se positionnent pour la démocratie et le dialogue alternatif

Views: 9

Le groupe des 06 OSC opte pour le dialogue alternatif pour la participation de la société civile au processus de démocratisation comme contre-pouvoir. Cette plateforme des OSC explique qu’il s’agit d’un positionnement adopté après analyse du contexte sociopolitique actuel togolais. Les organisations membres entendent être une interface pour débattre et informer en toute impartialité les populations sur les grands enjeux du pays, les avancés, les freins, les difficultés et les dérapages. De ce fait, le groupe lance un appel à tous les togolais à « collaborer pour assoir une véritable démocratie », qui passe par les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le Groupe des 6 OSC en question est composé de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-Togo), l’Association Togolaise pour la Défense et la Promotion des Droits Humains (ATDPDH), le Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP-Togo), le Groupe de Réflexion et d’Action pour le Dialogue, la Démocratie et le Développement(GRAD), Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) et  le Syndicat des Praticiens et Hospitaliers du Togo(SYNPHOT).

Avant de faire part de son positionnement, le groupe a analysé le contexte politique actuel. Cette plateforme des 6 OSC estime que le 27e dialogue et la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO ont été échec. Pour les organisations membres, l’institution sous-régionale a « cafouillé devant les tergiversations de la C14 et les précipitations du pouvoir ». Elles fustigent la répression des manifestations et font remarquer que des difficultés persistent en ce qui concerne la mise en œuvre des réformes politiques.

« La persistance de la situation politique résulte de la faiblesse d’une opposition qui n’a pas de répondant face aux stratégies et manœuvres politiques d’un pouvoir solidement implanté. Les stratégies développées par l’opposition togolaise sont loin d’ébranler le pouvoir. Le rapport de force opposition et pouvoir est loin d’être en faveur de l’opposition en termes de moyens financier, de répression, de plaidoyer en direction des institutions sous régionales et internationales et de relations avec certaines puissances internationales », relève le groupe.  

Dès lors, la plateforme des 6 OSC se positionne et se propose de « créer les conditions optimales d’un dialogue alternatif inclusif pour la paix sociale et le vivre ensemble pour les citoyens ». Un dialogue qui devrait permettre « la mise en œuvre rationnelle et efficace des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales tant espérées par le peuple ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Justement en ce qui concerne les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, le groupe des 06 OSC, qui avait déjà opéré une sortie pareille en 2015, exhorte les tenants du pouvoir à solder cette question dans les perspectives de paix civile et sociale au Togo.

Au sujet des processus électoraux, le groupe des 06 s’engage à faire le suivi des élections dans une dynamique de regard citoyen des élections locales et présidentielles. Il compte créer des synergies pour l’observation nationale des élections locales et présidentielles.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ce groupe entend organiser  le suivi ou la surveillance des politiques publiques, et ce faisant, créer les conditions et susciter l’appui nécessaire à une forte implication des OSC. Il y aura également le suivi de l’adoption des politiques via le Parlement, de leur mise en œuvre ainsi que des engagements pris par le Togo.

Les responsables des 6 organisations entendent œuvrer pour promouvoir des espaces de réflexion et d’échanges entre acteurs de tout bord, stimuler la participation des leaders politiques aux débats citoyens.

Pour y parvenir, le groupe des 06 compte créer et fortifier de nouvelles articulations nationales entre les mouvements et les entités de la société civile qui n’obéissent pas aux ordres du parti ou des partis au pouvoir et des partis politiques de l’opposition.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ce nouveau partenariat exige de toute organisation membres ou alliés du groupe des 06: l’objectivité, la fonction de protection, la fonction de contrôle, la fonction de participation, la fonction d’articulation, la fonction de démocratisation et la fonction de règlement (ou gestion) des conflits sociaux », lit-on dans le document de cette plateforme.

Au finish, les 6 organisations appellent « tous les acteurs de la vie sociopolitique, à tous les citoyens de bonne volonté, épris de paix et de justice à collaborer pour assoir une véritable démocratie » au Togo. Et de préciser que cela passe par les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Une trentaine de responsables des Organisations de la société civile (OSC) et les organisations syndicales se sont réunies mardi et mercredi à Lomé. Ils ont...

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Société

Au Togo, l’avant-projet de loi relative à la liberté d’association divise les organisations de la société civile. En face à face, le Groupe de...

Sticky Post

Le Groupe des huit (08) organisations (ACAT-Togo, ATDPDH, CJPDH2D, FIT, GRAD, SADD, SYDEMINES, SYNPHOT) se dit victime des allégations mensongères sur les réseaux sociaux....

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P